Cameroun: Les Lionnes juniors contraintes au match nul (dossier)

C’est sur le score de zéro but partout que Camerounaises et Ethiopiennes se sont séparées hier au stade Ahmadou Ahidjo. La fin du match d’hier était une fête dans le vestiaire de l’Ethiopie.Les U-20 éthiopiennes venaient d’imposer un match nul (0-0) aux Lionnes juniors au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. la rencontre comptait pour l’aller du premier tour des éliminatoires des mondiaux juniors de football féminin, qui auront lieu en 2016 en Papouasie Nouvelle Guinée, en Océanie. Ce match nul à l’extérieur a été accueilli comme une victoire. Elles ont chanté et dansé dans les vestiaires indiquant qu’elles avaient déjà fait le plus difficile.
Seulement, si les Lionnes juniors n’ont pas pu marquer de but, elles n’ont pas aussi encaissé. Il suffira à Charles Kamdem, le sélectionneur, et ses filles, à défaut d’une victoire quel que soit le score, obtenir un match nul avec buts pour se voir ouvrir les portes de la qualification au deuxième tour. La défaite étant le mauvais scénario pour les Lionnes juniors dans deux semaines à Addis-Abeba.
Sur le terrain, les Lionnes U-20 ont dominé leurs adversaires sans jamais trouver le chemin des filets. Et ce ne sont pas les occasions de buts qui ont manqué. Comme celle de la 10ème minute où Ghislaine Nkou, l’attaquante des Lionnes juniors, après avoir évité la sortie de Balcha Tarikua Barcena, la gardienne de buts d’Ethiopie, manque de cadrer son ballon alors que le public, venu nombreux, avait vu le but. Deux minutes plus tard, c’est une frappe de Charlène Meyong Menene, qui a été capté par la gardienne éthiopienne. Charlène Meyong Menene, tout au long de la partie, aura justifié son statut d’avoir fait plusieurs stages avec l’équipe A qui était en Coupe du Monde au Canada.
Très à l’aise techniquement, elle a fait passer de mauvais moments tout au long de la partie à la défense adverse. Seulement, toutes ses dernières passes ont été mal exploitées par ses coéquipières. Le public garde en mémoire ce ballon de la seconde manche où, après avoir dribblé quatre défenseurs sur le côté droit, son centre à ras-du-sol devant buts, n’a pas pu être repris par trois de ses coéquipières idéalement placées.
« Elle ne va pas tout de même faire tout ce travail et aller conclure encore », croit savoir un reporter photographe sur la main courante. « L’équipe du Cameroun a été redoutable. Elle joue aussi bien que l’équipe senior. Nous n’avons pas l’expérience pour jouer comme le Cameroun, mais nous avons réussi à obtenir un bon résultat ici au Cameroun au terme de ce match aller. C’était un match aller. Pour chaque rencontre de football, il y a une stratégie de jeu qu’on met en place. Si nous n’avons pas gagné, le match nul n’est pas mauvais. Si ça marche c’est bien. Au match retour, nous allons mettre en place une autre stratégie et on verra. Nous avons encore 90 minutes de jeu pour faire la différence et je crois que nous allons remporter le match retour », a indiqué Kefene Asrat Abate, l’entraîneur de l’Ethiopie à la fin du match. Lui, qui a fait jouer son équipe dans un dispositif où il n’y avait qu’une seule attaquante, avec tout le monde en défense ; ce que les techniciens de football appellent le bloc bas.

[b]Réactions[/b]

[b]Charles Kamdem. Le sélectionneur national fait une lecture du match livré par ses joueuses: “Pas trop tenir rigueur à ces enfants”[/b]
[b]Quelle analyse faites-vous de ce match nul que vous venez de faire ?[/b]
Personnellement, je suis déçu de cette rencontre, pour la simple raison que nous avions des moyens de gagner par beaucoup de buts. Mais, les filles ont raté énormément d’occasions de buts. Ce qui nous reste à faire, c’est de continuer à travailler devant les buts tout au long de la préparation du match retour.

[b]Comment comptez-vous venir à bout de cet adversaire chez lui au match retour ?[/b]
C’est une équipe qui joue bien sur le plan technique. Elle a des joueuses tactiquement bien aussi. Mais, je crois que nous avons les moyens de faire la différence au match retour, même si c’est à l’extérieur. Il faut aussi féliciter ces filles, parce que ça fait seulement un mois que nous travaillons. Cette équipe existe seulement depuis un mois. Il ne faut pas trop tenir rigueur à ces enfants qui ont produit une qualité de jeu remarquable, même si elles n’ont pas pu marquer de but. Je vais profiter pour dire merci à ce public qui est venu nous soutenir. Nous allons continuer à nous battre pour ne pas le décevoir. Nous irons chercher cette qualification à Addis-Abeba.

[b]Allez-vous renforcer ce groupe pour le match retour ?[/b]
Nous allons essayer de renforcer certains postes avec d’autres joueuses, sans chercher à chambouler tout en moins de deux semaines. On peut avec un peu de chance avoir certaines professionnelles pour aller chercher cette qualification au match retour.

[b]Ngo Mback Batoum, attaquante des Lionnes juniors: “Il nous a manqué la lucidité”[/b]
Ce match nul n’est pas satisfaisant, parce que nous avons eu beaucoup d’occasions de buts qu’on n’a pas concrétisées. Il nous a manqué la lucidité et le calme devant les buts adverses. Nous allons nous remettre à fond au travail et aller chercher la qualification à l’extérieur. Je crois que si nous sommes concentrées, l’adversaire sera prenable au match retour. Il s’agira de tout faire pour satisfaire ce public qui est venu nombreux nous soutenir.

[b]Geinore Loza Abera, capitaine d’Ethiopie: “Les battre chez nous”[/b]
Nous sommes contents d’avoir obtenu ce match nul face à une grande équipe du Cameroun chez elle. Nous étions tous à notre premier match international à l’extérieur et nous ne l’avons pas perdu. C’est la raison pour laquelle mes coéquipières et moi sommes en joie. Nous allons bien nous préparer pour le match retour. Cette équipe du Cameroun, que nous respectons est prenable et je crois que nous ferons tout pour la battre chez nous.

[b]Evariste Onana. L’analyse du match d’un ancien Lion, entraîneur de football féminin en France: “L’adversaire a joué en bloc bas”[/b]
En tant qu’entraîneur spécialisé de football féminin, puisque vous entraînez en France, comment avez-vous trouvé l’équipe du Cameroun face à l’Ethiopie ?
J’ai trouvé l’équipe du Cameroun assez amorphe. Il y a eu pas mal d’incursion en phase offensives. Mais, il y a eu beaucoup de déchets techniques qui ont pénalisé l’équipe. J’ignore que c’était des consignes. et nous, on n’arrivait pas à sortir en zone pour aller marquer ce but qui devait faire la différence et du bien à l’équipe.

[b]C’est une équipe qui n’a qu’un mois d’âge …[/b]
Je me suis rendu compte que les joueuses ne se trouvaient pas. Il leur manquait cette cohésion qui se travaille sur la durée. Dans la circulation du ballon, j’ai eu plutôt l’impression que les filles ont joué sur les qualités individuelles, que sur le jeu collectif. Il n’y a vraiment pas, à l’analyse, une préparation conséquente pour aboutir à un résultat positif, mais je suis convaincu qu’au match retour
elles feront un bon résultat.

[b]Que faut-il faire pour atteindre ce bon résultat au match retour en Ethiopie ?[/b]
Il faudra une préparation sereine. Il faudrait que notre équipe puisse jouer en bloc et que les individualités servent le collectif, tout simplement. J’ai vu de très bonnes joueuses comme la numéro 10 (Charlène Meyong Menene, ndlr), la numéro 11 (Ghislaine Nkou, ndlr), qui paraissent intéressante. Mais, ce qui est sûr, pour gagner ce match au retour, il faudra marquer des buts. Et la solution pour marquer, ce sont des frappes vers les buts adverses.

[b]par Achille Chountsa[/b]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *