Cameroun : Les conducteurs des cars de Yaoundé-Soa en grève

Des milliers d’étudiants n’ont pas pu se rendre hier au campus à cause d’un mouvement d’humeur des transporteurs.

Ce 13 décembre 2021 aux environs de 14h, aucun véhicule de transport n’est stationné à la gare d’Elig-Essono à Yaoundé ainsi qu’au carrefour Mobile Omnisports à Yaoundé. Les étudiants veulent savoir ce qui explique l’absence des cars : « Je viens d’apprendre que les conducteurs des cars ont débuté une grève depuis ce matin. J’avais cours entre 13h et 17h, je n’ai pas pu me déplacer à cause de l’absence des véhicules. Mon argent de transport ne me permet pas de partir à Soa en taxi. C’est très difficile de faire le déplacement à Soa sans ces véhicules », explique un étudiant à l’université de Yaoundé 2. Hier aux environs de 17h, des milliers d’étudiants partis à l’université avant 12h avaient de la peine de regagner la capitale politique à cause de ce mouvement d’humeur. Selon les témoignages recueillis sur les lieux hier, les conducteurs des cars de la ligne Yaoundé Soa dénoncent le chantage qui leur est fait par le bailleur du site abritant la gare d’Elig-Essono : « Notre bailleur est venu ce matin nous demander de libérer immédiatement les lieux. Nous avons contesté cette décision parce que cela n’était pas possible.

Nous lui avons demandé de nous accorder un moratoire de six mois le temps d’occuper le nouveau site mis à notre disposition non loin d’Elig-Essono par le maire de la ville de Yaoundé. Quelques minutes après, un commandant est venu accompagner de plusieurs gendarmes procéder à l’interpellation de notre président du Syndicat. Le président a été conduit à la compagnie de gendarmerie située non loin du lac où il a été séquestré pendant plusieurs heures. C’est pour dénoncer ce traitement infligé à notre président que les conducteurs de car ont décidé de manifester ». Conduit hier à la compagnie de gendarmerie du Lac aux environs de 12h, Prosper Essomba, le président du Syndicat national des chauffeurs, des transporteurs péri-urbain, urbain et inter-urbain du Cameroun (Syntrapuircam), a été libéré à 18h. Selon un membre du Syntrapuircam, la ligne Soa Yaoundé compte plus de 800 cars qui assurent par jour le transport de près de 8000 personnes entre Soa et Yaoundé.

P.N. / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *