Cameroun: Les cahiers chinois inondent le march�© camerounais

Plusieurs grands magasins de Yaoundé, la capitale camerounaise, procèdent actuellement à des ????ventes promotionnelles???? de cahiers fabriqués en Chine proposés et proposés à des prix défiant toute concurrence, en cette veille de rentrée scolaire, a constaté APA sur place.La bruyante publicité faite autour de ces opérations, par notamment des crieurs publics ou des spots audiovisuels, laisse difficilement indifférents les consommateurs qui se précipitent dans les points de vente.

Au toucher, ces cahiers semblent bien fragiles comparés aux ceux qu??on a l??habitude voir sur le marché.La texture des couvertures et feuilles des cahiers ????made in China???? sont en effet plus légers et en vérifiant de près, le nombre de pages est généralement inférieur à celui indiqué sur la couverture.D??ailleurs, il suffit parfois de lire les écritures, en petits caractères, au dos des cahiers pour constater la supercherie.Chef de rayon dans un magasin ????Niki????, une chaîne de grandes surfaces du pays et grand importateur de ces produits, Henri N., interrogé, a du mal à cacher son embarras.’Les éléments (prix et volumes) inscrits sur les étiquettes le sont à titre indicatif, et nous n??interdisons pas à quiconque de vérifier mais en général, le manquement par rapport à la pagination n??est pas bien grand????, souligne-t-il, laconiquement.
Souvent pressés par les contraintes de la rentrée et appâtés par la publicité, la plupart des acheteurs ne prennent pas la peine de vérifier la conformité de la marchandise avec les étiquettes et les prix, ou même de s??appesantir sur la qualité des produits qu??on leur propose.
Cette ????invasion???? du marché ne manque pas de poser des poser des problèmes aux industries locales du cahier, dont plusieurs ont récemment saisi le ministère du Commerce pour ????concurrence déloyale????.
Ils pointent principalement le laxisme et la corruption des services des Douanes comme étant le principal facteur de leur faillite financière.
Pour sa part, le Collectif des industriels camerounais de la filière papiers et cahiers fait état de ????sérieuses menaces???? sur le secteur, avec des risques de plans sociaux qui pourraient toucher un total de 8000 personnes.
Selon cet organisme, le phénomène de la fraude et de la contrefaçon sur les cahiers scolaires, dont une bonne partie vient d??Afrique du nord et de la Chine, représente près de 25 millions d??unités par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *