Cameroun: Les avocats menacent de gr�¨ve

Le 26 mai dernier, les avocats inscrits à l??ordre du barreau ont persisté à se retrouver au palais des congrès de Yaoundé dans le cadre de leur assemblée générale (AG) élective pourtant interdite.915 avocats étaient présents ou représentés sur un total de 1303 avocats inscrits à l??ordre. Et force est restée à la loi, puisque la réunion dont l??interdiction leur avait signifiée bien avant par le sous-préfet de Yaoundé II, Kildadi Taguieke Boukar, ne s??est finalement pas tenue. Raison évoquée : «risque de trouble à l??ordre public».«Le bâtonnier veut se maintenir illégalement et il monte l??administration contre nous». L??indignation fusait de partout dans la foule dispersée par la police. Le bâtonnier en question,

Me Eta Besong (photo), n??était pas présent. Elu en 2008 pour un mandat de deux ans, renouvelable une fois, «depuis 2010, il refuse de convoquer l??AG élective. De fait, à ce jour, il a épuisé ses deux mandats, mais refuse toujours la transition. On a lancé une pétition et obtenu trois quarts des signatures, suffisant pour que le président de l??AG convoque la rencontre», explique Me Adamou.
En attendant la tenue des prochaines assises programmées le 23 juin prochain, Me Hippolyte Meli, président de l??AG, dans une déclaration, a indiqué que les membres du barreau ont décidé «unanimement de suspendre sans manifestation le port de la robe toute la journée de jeudi, 31 mai 2012».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *