Cameroun : Le SDF veut remobiliser ses militants de base à Douala - 237online.com
Politique

Cameroun : Le SDF veut remobiliser ses militants de base à Douala

Dans ce parti politique de l’opposition, l’heure est au réarmement idéologique et à l’unité en vue des élections municipales et législatives 2019.

A la veille des élections municipales et législatives, l’heure est à la remobilisation des militants de base au Social Democratic Front (SDF), mais aussi au réarmement idéologique, à la tolérance et l’unité du parti. Les responsables du SDF l’ont réaffirmé lors de la conférence de la circonscription électorale de Douala 5.1, le 03 mars 2019. Pour relever ces différents challenges, des commissions ont été constituées pour plancher sur les différentes problématiques. On retrouve en bonne place les commissions de réconciliation, de projet communal, de communication digitale, entre autres.

Selon les premiers rapports des présidents de commissions qui ont déjà effectué plusieurs descentes de terrain, des militants frustrés se plaignent
de l’absence de visite des responsables à la base. Ils déplorent l’absence des structures du parti dans certains quartiers. «Il s’agit désormais que tout militant du SDF devient un formateur et un éducateur capable de prêcher à l’intérieur comme à l’extérieur du parti, les idéaux du SDF. Le réarmement idéologique a pour mission de combattre le discours du repli identitaire qui a cours en ce moment dans les conversations politiques» , a indiqué Yves Kouoh Nguiamba, le président de la commission du renforcement des capacités idéologiques et politiques.

Pour mieux se démarquer lors des prochaines échéances électorales et décrocher la mairie de Douala 5 et les sièges de Wouri Est, le parti de la
balance a établi un plan d’action 2019 de ses activités. Le parti entend tout d’abord impulser une inscription massive sur les listes électorales.
Plusieurs campagnes de masse et de proximité permettront en outre de recruter de nouveaux militants. A ceux qui font remarquer que le parti a perdu plusieurs de ces militants, l’honorable Jean Michel Nintcheu, le président régional du SDF pour le Littoral, explique que le parti perd des militants en panne de conviction pour en gagner plusieurs autres. « L’élection présidentielle est derrière nous. Laissez partir ceux qui sont en panne de conviction. Ce qu’on observe aujourd’hui à Douala 5.1, c’est le SDF qui est en marche » , a –t-il soutenu. Le député SDF a saisi l’occasion de cette
conférence pour condamner les violations élémentaires de libertés individuelles qui ont lieu au Cameroun.

La commission du projet communal que chapeaute Carlos Ngoualem, le 6ème adjoint au maire de Douala 5ème, a également fait un état des lieux des problèmes auxquels sont confrontées les populations de la circonscription électorale de Douala 5.1, afin de proposer des solutions durables. « Nos populations souffrent d’un réel problème de circulation. Il y a un problème d’enlèvement des ordures qui cause les inondations» , a déploré Carlos Ngoualem. Il a cependant indiqué que la commission de projet communal se penche depuis quelques temps sur le projet de création de l’usine à pavés. Aussi, un système de tri sélectif des ordures à la base (ménage) et un programme de drainage des eaux sont actuellement en cours de réflexion. Tous ces projets, ainsi présentés, font dire à Jean Tsomelou, le secrétaire général du SDF, que « le parti se porte bien. La victoire du SDF est entre nos mains. Nous devons retirer la haine de nos cœurs. Nous devons reprendre Wouri Est » , a-t-il clamé.

Commenter avec facebook

Source
Mathias Mouendé Ngamo
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer