Cameroun : Le scandale Eto’o s’embrase, son avocat pris en flagrant délit de mensonge

Samuel Eto'o

Le feuilleton Samuel Eto’o connaît un nouveau rebondissement explosif. Les déclarations de son avocat, Maître MBAYEN, viennent d’être démontées point par point, révélant une stratégie de défense basée sur des mensonges flagrants. 237online.com vous plonge au cœur de cette affaire qui ébranle le football camerounais et africain.

La compétence de la CAF : un argument qui ne tient pas la route

Maître MBAYEN affirme que la Commission de discipline de la CAF n’est pas compétente pour statuer sur des questions d’éthique. Pourtant, l’article 10 du code disciplinaire de la CAF dit tout le contraire. Comme l’explique Arnaud NYEMB, expert en droit du sport contacté par 237online.com : « C’est du pipeau juridique ! La CAF a toute autorité pour traiter ces questions en l’absence d’un organe spécifique. »

Le code d’éthique de la FIFA : l’éléphant dans la pièce

L’avocat d’Eto’o prétend qu’en l’absence d’un code d’éthique propre à la CAF, celle-ci statue sans base juridique. Encore une fois, c’est faux ! L’article 2(3) des statuts de la CAF est clair : les règlements de la FIFA s’appliquent. « C’est comme dire qu’on peut rouler à 200 km/h sur une route camerounaise parce qu’il n’y a pas de panneau », ironise un juriste interrogé par 237online.com.

La sanction clémente : un cadeau empoisonné ?

Paradoxalement, la sanction infligée à Eto’o pourrait être sa meilleure protection. Comme le souligne notre expert Arnaud NYEMB : « Eto’o devrait remercier la CAF. Ils lui ont fait un cadeau en n’appliquant pas la suspension prévue par les textes. Un appel pourrait se retourner contre lui. »

L’ACEFAC entre en jeu : le vrai danger pour Eto’o ?

La véritable menace pour Eto’o pourrait venir de l’ACEFAC (Association des Clubs de Football Elite du Cameroun). Selon nos sources, l’association envisage de faire appel pour obtenir l’application stricte des sanctions prévues par la FIFA. « C’est comme un match de boxe où Eto’o pense avoir gagné, mais un nouveau challenger surgit du public », commente un observateur du football camerounais.

La stratégie d’Eto’o dévoilée : bluff ou panique ?

L’annonce d’un appel par Eto’o pourrait n’être qu’une manœuvre pour dissuader l’ACEFAC d’agir. Un proche du dossier confie à 237online.com : « C’est du poker menteur. Eto’o bluffe pour empêcher ses adversaires de jouer leurs cartes. »

Un avenir incertain pour le football camerounais

Cette affaire soulève des questions cruciales sur la gouvernance du football au Cameroun et en Afrique. Entre les zones grises juridiques et les jeux de pouvoir, c’est l’intégrité même du sport qui est en jeu.

L’affaire Eto’o est loin d’être terminée. Entre les possibles appels, les réactions de la FIFA et les conséquences sur le football camerounais, les prochaines semaines s’annoncent cruciales. 237online.com continuera de suivre cette affaire explosive qui pourrait bien redessiner le paysage du football africain.

Par Claude Atangana pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *