Société

Cameroun : Le procès du gendarme qui imitait la signature de Paul Biya

En détention à la prison centrale de Yaoundé depuis 2017, le gendarme qui imitait la signature du président de la République, Paul Biya sera fixé sur son sort devant les juridictions camerounaises dans les jours prochains.

4 ans après qu’il a été placé en détention, le gendarme devenu tristement célèbre pour l’imitation de la signature du président de la République est à nouveau face aux juridictions camerounaises. Il avait été reconnu coupable d’usage de faux pour mener des actions frauduleuses. Se faisant passer pour le chef de l’Etat, il avait arnaqué de nombreux citoyens en leur promettant certains privilèges et des postes de responsabilité à des fonctionnaires.

Sa fâcheuse besogne avait été stoppée grâce au directeur de la sécurité présidentielle. Le 1er octobre 2017, il avait mis à la disposition du service central de recherches judiciaires M. Bessala Jean Bosco, le gendarme. Ce dernier avait en sa possession plusieurs documents qui comprenaient des signatures et cachets contrefaits ainsi que des décisions prétendument signées par le chef de l’État.

C’est le 29 septembre 2021 que l’affaire a été portée à nouveau devant les juridictions pour l’ouverture des débats, notamment dans le cadre d’une audience de cession spéciale. L’affaire a été reportée au 22 octobre 2021.

La Rédaction de 237online.com

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page