Economie

Cameroun: Le prix des oignons flambe dans les marchés de Yaoundé

Les distributeurs se frottent les mains.

Les prix de l’oignon sont en hausse dans les marchés de la ville de Yaoundé. Et pour en savoir plus sur cette montée vertigineuse des prix, les ménagères se font expliquer que la saison des récoltes est passée. «L’inflation du prix de l’oignon sur le marché ces derniers jours est dû au fait que plus il y a abondance c’est-à-dire pendant la saison des récoltes les prix chutent et partent facilement de 150.000 FCFA à 50 000 FCFA le sac, moins il y en a plus les prix augmentent allant facilement de 50 000 à 150 000FCFA le sac», explique Mahamat Bokli un distributeur d’oignons installé au marché huitième.

«L’oignon coute trop cher, je ne l’utilise plus dans mes repas, car il n’y a plus de tas de 100 FCFA. Pis, on vend un minuscule oignon à 100 FCFA, le moyen à 200 FCFA et le gros entre 300 et 400 FCFA. Les prix des tas varient de 500 à 1000 Fcfa mais pour quelle quantité ? les cageots coûtent entre 12 000 et 21 000 FCFA en fonction de la grosseur», se plaint Nadine Bella, une consommatrice.

Lire aussi
Importation du Soja: Le Cameroun dépense 14 milliards chaque année

Pour satisfaire les clients, les revendeurs ou détaillants vendent des oignons de contre saison. C’est-à-dire ceux qui sont cultivés en saison pluvieuse dans le but de combler le manque auprès de la demande, «Normalement, les oignons sont produits en saison sèche. À présent nous vendons plus les oignons rouges dont les prix varient entre 60.000 et 80.000 FCFA en fonction de la maturité et les anciens oignons de 6 à 7 mois dont le prix d’achat varie de 105.000 FCFA à 120.000 FCFA contre 20 000 FCFA pendant la période de récolte.

La hausse de ces prix explose de 90 000 FCFA en moyenne ;
pour mieux répondre aux attentes des consommateurs, on préfère s’approvisionner des petits oignons et les moyens qui permettront d’ailleurs l’écoulement rapide de ce produit, car il est plus évident de dire à un client d’acheter un petit oignon de 50FCFA que de lui faire en acheter un gros à 400 FCFA» nous révèle Mahamat.

Lire aussi
Cameroun - Scandale: Du Carburant mélangé à de l'eau vendu dans les stations TOTAL

Par ailleurs, cette denrée périssable qu’est l’oignon est cultivée dans tout le septentrion camerounais. Mais beaucoup plus dans la région de
l’Extrême-Nord dont les départements du Diamaré, du Mayo-Sava, du Mayo-Tsanaga et du Mayo-Kani sont des grands foyers. Mais, pendant cette période de contre saison, ces uniques régions ne peuvent pas satisfaire à la demande des régions du Centre, du Sud et précisément des villes de Bafia et Ambam.
En tout cas cette hausse des prix fait bien l’affaire des distributeurs en matière de bénéfice, car en période de récolte ils assurent juste «le maintien» en attendant la période de vache maigre apprend-on.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer