Cameroun : Le ministre Atanga Nji supervise le départ des pèlerins pour le Hajj 2024

Atanga Nji

À quelques jours du début du Hajj, le grand pèlerinage musulman à La Mecque, le ministre de l’Administration territoriale Atanga Nji Paul multiplie les déplacements pour s’assurer du bon déroulement des opérations de départ des fidèles camerounais. Un engagement saluée par la communauté musulmane.

Aéroport de Douala : le ministre transmet les vœux du couple présidentiel aux pèlerins

Scène inhabituelle ce 6 juin sur le tarmac de l’aéroport international de Douala. Atanga Nji Paul, ministre de l’Administration territoriale (Minat) et président de la Commission nationale du Hadj, est venu en personne superviser l’embarquement d’un contingent de 342 pèlerins en partance pour l’Arabie Saoudite. Un déplacement surprise pour porter un message fort : « Le chef de l’État et son épouse vous souhaitent un bon et pieux pèlerinage. Que vos prières soient exaucées », a-t-il lancé à une foule en liesse, comme le rapporte un journaliste de 237online.com présent sur place. Un geste fort qui témoigne de l’attention portée par les plus hautes autorités au bon déroulement de ce temps fort de la vie spirituelle des musulmans camerounais.

Garoua : 267 autres pèlerins s’envolent dans la ferveur

Pendant ce temps, à plus de 1000 km au nord, l’aéroport international de Garoua connaissait la même effervescence. Sous la houlette des autorités administratives locales, 267 autres pèlerins ont pris leur envol vers les lieux saints de l’Islam, le cœur gonflé de foi et d’espérance. « C’est un jour béni. Nous avons tellement prié pour vivre cet instant, et voilà que par la grâce d’Allah et la bienveillance de notre président, notre rêve devient réalité », confie, des larmes de joie aux yeux, Fadimatou, une commerçante de 58 ans qui s’apprête à fouler pour la première fois le sol sacré de la Kaaba. Depuis le 3 juin, ce sont déjà 6 vols et des milliers de pèlerins qui ont ainsi rallié l’Arabie Saoudite pour prendre part au Hajj prévu du 14 au 16 juin.

Une subvention présidentielle de 1,56 milliard qui soulage les pèlerins

Cette mobilisation massive doit beaucoup au soutien indéfectible apporté par le président Paul Biya aux pèlerins. Comme chaque année, le chef de l’État a en effet débloqué une subvention conséquente de 1,56 milliard de FCFA pour accompagner les fidèles dans leur périple. Un coup de pouce financier crucial qui permet de réduire significativement le coût du voyage et de le rendre accessible au plus grand nombre. « Sans cette aide providentielle du président, jamais je n’aurais pu concrétiser mon rêve de jeunesse. Je prierai chaque jour à La Mecque pour que Dieu le bénisse et lui donne longue vie », s’émeut Abdoulaye, un agriculteur de la région de l’Extrême-Nord qui fait partie des heureux élus. Une générosité du chef de l’État qui force l’admiration et la reconnaissance de toute la communauté musulmane.

Atanga Nji sur tous les fronts pour des pèlerinages sereins

Accueil dans les aéroports, suivi des vols, encadrement sur place… Le ministre Atanga Nji se démène pour que les Camerounais vivent un pèlerinage dans les meilleures conditions de confort et de sécurité. « Je veillerai personnellement à ce que chaque pèlerin soit traité avec tous les égards et rentre sain et sauf au bercail après avoir accompli son devoir religieux », a martelé celui qui supervise depuis plusieurs années avec succès l’organisation des pèlerinages catholiques et musulmans depuis le Cameroun. Une implication saluée par Moussa Oumarou, secrétaire de la communauté musulmane de Douala : « Le Minat est notre ange gardien. Sa présence à nos côtés nous rassure et nous réconforte« . Un pilier sur lequel les pèlerins peuvent compter les yeux fermés pour vivre pleinement leur foi.

Par Ulrich Engoumou pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *