Société

Cameroun: Le convoi du gouverneur du Nord-Ouest Adolphe Lélé Lafrique attaqué par des séparatistes

Le cortège d’Adolphe Lélé Lafrique a essuyé des tirs des sécessionnistes le 31 décembre 2018, alors qu’il rentrait de la messe de fin d’année à Bamenda.

Le gouverneur de la région du Nord-Ouest, Adolphe Lélé Lafrique, a eu la peur de sa vie lundi, 31 décembre 2018. Alors qu’il rentrait de la messe de fin d’année qui avait lieu à la mission catholique de Mulang à Bamenda, le cortège du gouverneur est tombé dans une embuscade tendue par des éléments du mouvement sécessionniste de l’Ambazonie. Au lieu dit Below Foncha Junction, le convoi a été surpris par des coups de feu tirés en sa direction.

« Les terroristes avaient érigé des barricades et à la vue du pick-up d’intervention des Esir qui ouvrait le convoi, les sécessionnistes ont ouvert le feu. La prompte riposte des forces de sécurité a permis de repousser les assaillants. L’autorité administrative a pu regagner sa résidence à Up Station sain et sauf », rapporte une source sécuritaire du Nord-Ouest.

Selon des témoignages des membres de l’état-major du gouverneur, les armes utilisées par les assaillants étaient dans leur majorité de fabrication artisanale. C’est ce qui pourrait expliquer que l’on a enregistré qu’un policier blessé dans le convoi. « Le bilan coté sécessionnistes reste inconnu », précise notre source.

On se souvient que le convoi du gouverneur de la région du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilaï, avait été aussi attaqué par des sécessionnistes le 20 avril 2018 alors qu’il se rendait dans le département du Lebialem pour installer dans ses fonctions le nouveau préfet, Etta Bokaya Ashu.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer