Actualité

Cameroun: La vérité sur l'affaire Nya THADEE

J’ai longtemps hésité à porter ce témoignage,reçu de plusieurs sources dignes de foi.

Tout commença à Marseille, étudiant, où j’eus comme professeur des Finances locales à l’université AIX – MARSEILLE, Philippe Sanmarco, filleul de l’ancien président du Cameroun, député, adjoint au maire de Marseille, et surtout né à Ebolowa d’un père, administrateurs de colonie, qui me révéla avoir bourré les urnes afin que Ahidjo, devienne Premier ministre.

Mon professeur va un jour m’inviter à un dîner à son domicile pour que je fasse la connaissance d’un architecte principal du néocolonialisme français: MAURICE ROBERT ; qui fut le représentant de la SDECE ; ancêtre de la DGSE en Afrique,et bras droit de Foccart, retraité, et casé au club 89, organe de reflection du parti RPR, présidé par Jacques Chirac.

Pendant les discussions à table, mes questions étaient multiples. C’est alors que je lui demanda, la réalité sur NYA THADEE. Il me répondit que ce dernier fut victime d’une cabale montée par SAMUEL KAME, qui ne voulait pas à l’Ouest Cameroun des personnes pouvant lui faire de l’ombre. Or NYA THADEE fut très populaire.

C’est quoi l’histoire de ce Nya THADEE

En 1963, deux missionnaires suisses sont assassinés à l’église évangélique de BANGANGTE aux noms de : ROLAND WALJIVOGEL ET LILIANNE MERKLOFF.

Deux ans plus tard, la police va brandir le témoignage d’un ivrogne comme preuve, témoin dont à la veille de sa mort va démentir. En 3 semaines de procedures, NYA THADEE est jugé coupable et exécuté en octobre 1965 sur la place publique de BANGANGTE, sans aveu, avec un présumé complice au nom de Yitna.

Lire aussi
DASSAULT Systèmes annoncé au Cameroun

Pour bien comprendre cette affaire, il faut suivre la carrière de Samuel KAME, et les missions à lui confiées.

En 1958, Samuel KAME est nommé adjoint d’administrateur de la région dite BAMILEKE par le Haut commissaire PIERRE MESMER, avec comme missions : mater l’upc,et autres nationalistes. Feu vert lui ait donné d’utiliser tous les moyens pour cette tâche.
Le 21 janvier 1959, avec le concours de AUJOULAT, XAVIER TORRE, haut commissaire détache Samuel KAME de, administration coloniale et le met à la disposition du Premier ministre Ahidjo, avec comme missions, servir de conseiller politique et surtout aider le chef du gouvernement à neutraliser toutes les fortes têtes Bamileke.

NYA THADEE va constamment comme d’autres, résister à Samuel KAME, il fera un discours à Dschang, siège de la région pour fultiger Samuel KAME, qui selon lui defend plus les colons que ses frères.

Devenu député du parti DES PAYSANS INDEPENDANTS, proche de Daniel KEMAJOU, NYA THADEE sera soupçonné par SAMUEL KAME d’avoir inspiré le Non du prince KEMAJOU au vote du plein pouvoir que réclamait Ahidjo, en vue de lutter efficacement contre la rébelion upciste, il va aussi s’opposer au projet du parti unifié, prouvant de ce fait que SAMUEL KAME n’a aucune influence politique au pays BAMILEKE.

Lire aussi
Banditisme: Un Chef traditionnel arrêté à l'Est Cameroun

L’événement des missionnaires va procurer une opportunité de le mettre hors d’État de nuire.

Le rapport de police,le mettant en cause fut dénoncé par Kwayeb Enock, qui révéla au président Ahidjo que ce fut une manipulation. Mr Kwayeb voyant les sorts que subissaient les proches de Nya THADEE, comme, Victor Kanga, Jean Mbuendje et autres, eût peur d’être la prochaine cible.

Il faut dire que le mobile du crime, assassiner les missionnaires pour des commandes des livres s’était révélé très mince. Non seulement NYA THADEE fut le seul libraire de la ville, mais son principal revenu provenait de ses multiples plantations de café.

Il était croyant et l’un des piliers avec Soppo Priso de l’église évangélique au cameroun, alors assassiner un parroisien de sa congrégation devenait discutable.

Ce n’est par hasard qu’aux obsèques de Samuel KAME aucun dignitaire bamileke digne de ce rang, ne fût present. Tous savent.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer