Economie

Cameroun : La qualité du riz Broli remise en question, le gouvernement demande des explications à l’importateur

Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a convoqué l’importateur du riz «Broli» et «Armanti» afin que ce dernier donne des explications sur la qualité de ses produits.

Dans une lettre signée le 28 décembre 2018, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana invite le président directeur général de la Société Africa Food Distribution à prendre part à une «importante réunion» qu’il préside le jeudi 3 janvier 2019 dans la salle de conférences de son département ministériel.

L’objet de la lettre porte la note: «Qualité du riz de marques Broli et Armanty importés par votre société». A l’occasion de cette réunion à laquelle sont conviés des représentants du ministère de l’Agriculture et du Développement Rural et ceux de l’Agence des Normes et de la Qualité (ANOR), le MINCOMMERCE demande à l’opérateur économique de se munir des documents exigibles pour l’importation et la mise en marché du riz au Cameroun. Notamment, les attestations de conformité avant expédition des marchandises, le certificat de conformité à la norme et le procès-verbal d’inspection phyto sanitaire à l’importation.

Pour comprendre l’opportunité de cette sortie, il faut savoir que la Ligue Camerounaise des Consommateurs a formulé il y a quelque temps, un plaidoyer en faveur du «retrait du riz Broli du marché» et du «boycott des autres produits Broli».

Le président de la LCC, Delor Magellan Kamgaing, a posté à cet effet, une vidéo sur sa page Facebook accompagné du message ci-après: «Chers consommateurs, comme le témoigne cette vidéo, consommez davantage le riz local, la qualité du riz importé n’est pas très sûre. Cette vidéo remet en cause la qualité des autres produits de marque Broli: pâtes alimentaires; sardines; margarines…La LCC conseille à ses membres et sympathisants d’éviter de les consommer pour garantir leur santé».

Commenter avec facebook

Source
Fred BIHINA
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer