Cameroun : La FIFA adoube le staff des Lions d’Eto’o, revers cinglant pour le Minsep ! 🇨🇲🦁⚽

Marc Brys a Douala

Nouveau rebondissement dans la crise qui oppose la Fecafoot au Ministère des Sports. En validant officiellement l’encadrement technique des Lions Indomptables nommé par Samuel Eto’o, la FIFA donne raison au président de la Fédération et désavoue sèchement la tutelle. Décryptage.

La FIFA tranche en faveur d’Eto’o et entérine son staff

C’est une victoire retentissante pour Samuel Eto’o. Moins de 48 heures après avoir nommé unilatéralement l’encadrement technique des Lions Indomptables, le président de la Fecafoot vient de recevoir le soutien de poids de la FIFA. Dans un communiqué publié sur son site officiel et relayé par 237online.com, l’instance suprême du football mondial a officialisé le staff concocté par l’ancien capitaine des Lions.

Marc Brys comme sélectionneur, secondé par Ndtoungou Mpile Martin et David Pagou. Carlos Kameni pour superviser les gardiens. Nicolas Alnoudji en Team Manager, avec Thierry Ndoh pour gérer la communication. La FIFA a validé un par un les choix forts d’Eto’o, balayant les réserves du Minsep. Un camouflet pour le ministre Narcisse Mouelle Kombi, qui se retrouve désavoué au plus haut niveau.

Le Minsep K.O debout, l’autorité d’Eto’o renforcée

En apportant sa caution à la composition de la Fecafoot, la FIFA envoie un message limpide : sur les questions techniques et le choix des hommes, la Fédération est seule maître à bord. Un signal fort qui conforte l’autorité de Samuel Eto’o et son autonomie dans la gestion des Lions Indomptables.

Pour le Minsep, c’est un revers cinglant qui sonne comme une fin de non-recevoir. Après des semaines de bras de fer et de déclarations martiales, Narcisse Mouelle Kombi se retrouve isolé et affaibli. Difficile d’imaginer la tutelle continuer à contester les choix de la Fecafoot, sauf à se mettre frontalement en porte-à-faux avec la FIFA. Un risque que peu d’États sont prêts à prendre…

Eto’o gagnant sur toute la ligne, mais des défis immenses à relever

En l’espace de quelques jours, Samuel Eto’o aura donc réussi un joli coup tactique. Imposer ses hommes, avec la bénédiction de la FIFA, tout en mettant son principal contradicteur au pied du mur. Une démonstration de force qui renforce son leadership et son aura à la tête du football camerounais. Mais gare aux lendemains qui déchantent.

Car au-delà de cette victoire politique, Eto’o sait que le plus dur reste à faire. Hisser les Lions Indomptables au sommet de leur art, les qualifier pour le Mondial 2026, faire taire les sceptiques sur sa gestion… Autant de défis immenses qui attendent le président de la Fecafoot et le nouveau staff des Lions. Marc Brys et son équipe n’auront pas le droit à l’erreur. Ils jouent leur crédibilité et celle d’Eto’o. La pression sera maximale.

En attendant, Samuel Eto’o peut savourer son succès. Mais il sait mieux que quiconque que dans le football, la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain. Et que ses opposants n’ont pas dit leur dernier mot. La partie ne fait que commencer. Et elle s’annonce passionnante, sur et en dehors du terrain.

Par Joseph Biyaga pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *