Cameroun : La blogueuse Laura Dave convoquée pour diffamation, le cas Marie Noëlle Graobe enflamme la toile ! 🔥💻😨

Marie Noëlle Graobe

Rebondissement dans l’affaire qui oppose la top model internationale Marie Noëlle Graobe à la blogueuse Laura Dave. Accusée d’avoir relayé de fausses informations sur une prétendue condamnation pour violences conjugales, la journaliste était attendue ce matin à la police judiciaire de Yaoundé. Une convocation qui fait suite à une plainte de la principale intéressée.

Laura Dave dans le viseur de la justice pour « fake news » sur Marie Noëlle Graobe

C’est une convocation qui risque de faire date dans les annales judiciaires camerounaises. Ce matin à 10h, la blogueuse Mlle Biassi Feukeu Laure Davide, plus connue sous le pseudonyme de Laura Dave, était attendue à la police judiciaire de Yaoundé, porte 101 (Sous-Direction de la Police Scientifique et de l’Identité Judiciaire).

En cause, un article publié le 30 décembre 2023 sur les réseaux sociaux, dans lequel la journaliste affirmait que la top model internationale Marie Noëlle Graobe avait été condamnée en France pour violences conjugales à l’encontre de son époux. Une information aussi explosive que fallacieuse, qui s’est répandue comme une traînée de poudre sur la toile, avant d’être démentie par l’intéressée.

Marie Noëlle Graobe contre-attaque et porte plainte pour diffamation

Face à ce qu’elle considère comme une atteinte grave à son honneur et à sa réputation, Marie Noëlle Graobe a décidé de saisir la justice. Selon des informations exclusives obtenues par 237online.com, le mannequin a déposé une plainte contre Laura Dave pour diffamation et publication de fausses nouvelles.

Un choix fort qui témoigne de la détermination de celle qui a porté haut les couleurs du Cameroun sur les podiums internationaux à laver son honneur et à obtenir réparation. Reste à savoir si Laura Dave répondra à la convocation de la police judiciaire et quelles suites seront données à cette plainte qui fera date.

Blogueurs et influenceurs, les nouvelles cibles de la justice camerounaise ?

Au-delà du seul cas Laura Dave vs Marie Noëlle Graobe, cette affaire pose la question de la responsabilité des blogueurs et influenceurs dans la diffusion d’informations non vérifiées sur les réseaux sociaux. Un phénomène en pleine expansion au Cameroun, où de nombreux « leaders d’opinion 2.0 » se sont imposés comme des sources d’information alternatives, parfois au mépris des règles déontologiques les plus élémentaires.

Face à cette dérive, la justice semble décidée à durcir le ton et à poser des limites. Ces derniers mois, plusieurs blogueurs ont ainsi été convoqués, voire interpellés, pour répondre de leurs publications jugées diffamatoires ou attentatoires à l’ordre public. Une tendance qui ne devrait pas s’inverser, au regard de la volonté affichée par les autorités de réguler l’espace numérique camerounais.

L’affaire Laura Dave – Marie Noëlle Graobe pourrait donc faire jurisprudence et servir d’avertissement à tous ceux qui seraient tentés de sacrifier la vérité sur l’autel du buzz et des « clics« . Car si la liberté d’expression est un droit fondamental, elle ne saurait justifier tous les excès et toutes les dérives. Un principe que certains blogueurs et influenceurs devraient méditer, sous peine de se retrouver dans le viseur de la justice. Et là, il sera trop tard pour crier à la « fake news« …

Par Jean-Claude Mbida Abega pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *