Cameroun: Jean Jacques Ze quitte Canal 2 International pour Vision4

Le journaliste a cessé de travailler. Depuis lundi 10 aout 2015, il ne s’est pas rendu à son lieu de travail sis à Akwa, à Douala.
Le divorce sera officialisé dans les jours qui viennent entre ce journaliste et son employeur. Joint au téléphone par la rédaction de camerounactu.net vers 18 heures et 30 minutes ce mardi 11 août 2015, l’ancien Directeur de rédaction de Canal2 international et canal2 infos, ne fait pas dans la langue de bois. « Disons que je suis encore sous contrat avec Canal2 International. Mais… », reconnait-il.
La suite de cet entretien d’une minute et demi va faire une part belle aux « frustrations » subies par le concerné durant son séjour dans cette entreprise. Il les résume en disant « on peut encore ne pas avoir de poste. Mais lors qu’on est en forme et qu’on n’est pas aligné, c’est frustrant ». Et de continuer, un air un brin crâneur avec la verve facile qu’on lui reconnait, « surtout lorsque ceux qui sont alignés ne sont même pas capables du tiers du rendu qu’on peut apporter… »
En fait, journaliste d’un talent que les téléspectateurs ont pu apprécier, Jean Jacques Ze est de moins en moins aperçu à l’écran. Tant sur Canal2 international que sur Canal 2 Info.

Ethnique
Il aura pourtant été présentateur, non seulement des journaux télévisés de 20 heures sur ces chaines, mais également des programmes de souveraineté –donc à grande audience- telles que Canal Presse, L’Areine, Tous à l’antenne, sans oublier La revue de presse de Canal matin, la tranche matinale de Canal 2 International.
Beaucoup de ces programmes sont d’ailleurs créés avec sa participation.
Comme responsabilités, cet originaire de l’Est Cameroun a assumé entre autres, celles de rédacteur-en-chef, de Directeur de l’information ou de Directeur de rédaction. Il a chaque fois été débarqué sans façon, et remplacé par ceux qui faisaient l’affaire. Tous issus d’un même bord ethnique. L’ethnie du promoteur de la chaîne.
« Je suis à la maison depuis lundi. J’écoute, je lis, je regarde les confrères. Je n’ai pas encore pris ma décision. Il n’y a pas encore eu de lettre de démission. Mais je pense que cette fois-ci, c’est de trop. C’est fini. », conclut le journaliste.
Il reste toutefois muet sur sa présence ou non à Vision4, après Canal2, comme l’indique pourtant des sources crédibles interrogées par camerounactu.net. Celles-ci vont même jusqu’à indiquer le poste de responsabilité qui est en train de lui être proposé dans cette chaîne de télévision qui fait partie désormais du bouquet Canal Sat. Une façon de dire que les pourparlers sont avancés.

Faustin Balla ([email protected])

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *