Cameroun – Intimidation : Tombi à Roko sur les traces de Iya ?

Le retrait du passeport du Sg de la Fécafoot ressemble au même scénario qui avait été conçu pour mettre l’ancien président hors-jeu.[pagebreak]L’histoire est-elle en train de se répéter à la Fédération camerounaise de football ? Après la chute de l’ancien président Iya Mohammed, assistet- on à celle de celui qui fut pendant longtemps son principal collaborateur et qui était en passe de lui succéder ? Il y a de bonnes raisons de le penser au regard des derniers développements de l’actualité à Tsinga. Lundi 19 janvier dernier en effet, le secrétaire général de la Fécafoot, Tombi à Roko a été sorti d’un avion à l’aéroport international de Douala alors qu’il se rendait en Guinée équatoriale pour la Coupe d’Afrique des nations.
Selon certaines sources, il était depuis quelques jours sous le coup d’une interdiction de quitter le territoire décidée par le procureur de la République. C’est en apprenant qu’il voulait passer outre cette interdiction qu’il a été décidé de l’empêcher physiquement de partir. Son passeport lui a ensuite été retiré. Difficile pour l’instant de dire avec précision ce qui est reproché au secrétaire général de la Fécafoot. De sources concordantes cependant, l’on apprend qu’un dossier a été « bouclé » à l’encontre de Tombi à Roko par le Tribunal criminel spécial (Tcs).

Ce dossier que l’on dit accablant porterait sur la gestion de certains fonds de la Fécafoot et principalement du projet Goal 3 (un projet de développement du football camerounais à travers la construction de certaines infrastructures) pour lequel d’énormes sommes d’argent avaient été mises à la disposition de la Fédération par la Fifa, sans que les réalisations soient effectivement faites jusqu’à ce jour. Où est donc passé l’argent ? Voilà une des questions auxquelles le secrétaire général de la Fécafoot devrait répondre.

Togo 2 – Cameroun 0
Le timing des « déboires » du secrétaire général de la Fécafoot est tout de même curieux. Pourquoi c’est seulement maintenant qu’il est interpellé sur la gestion du projet Goal 3 alors que celui-ci remonte à 2009 ? La candidature de Tombi à Roko au poste de président de la Fécafoot, la seule jugée recevable par le Comité de normalisation, ne semble pas avoir trouvé l’assentiment du pouvoir. L’obtention du renvoi de l’assemblée générale élective de la Fécafoot, reprogrammée pour le 25 février prochain par le Comité de normalisation en concertation avec la Fifa, a été simplement un vicieux moyen de gagner du temps pour trouver les voies et moyens de mettre Tombi hors-jeu.
Ce scénario ressemble étrangement à celui qui avait été mis enoeuvre en 2013 alors que Iya Mohammed, le président sortant, avait déclaré sa candidature pour sa propre succession : retrait et restitution du passeport, convocation chez le Premier ministre où il lui est clairement demandé de démissionner, etc. Autant de chiffons rouges qui sont agités sous les yeux du président de la Fécafoot qui reste impassible, déterminé.
Iya Mohammed sera par la suite arrêté au petit matin du 10 juin 2013, soupçonné de détournement de fonds publics dans le cadre de ses activités de directeur général de la Sodecoton. Et comme par hasard, la veille de son arrestation par des éléments de la gendarmerie, les Lions Indomptables avaient été battus 2-0 par le Togo en match éliminatoire de la Coupe du monde Brésil 2014…Les prochains jours, apprend- on, s’annoncent mouvementés à la Fécafoot.

Jean-Bruno Tagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *