Cameroun : Interdiction des importations de certains matériaux de construction (fer à béton, tôles, clous, etc.) ? – 237online.com
Economie

Cameroun : Interdiction des importations de certains matériaux de construction (fer à béton, tôles, clous, etc.) ?

La restriction aux importations est indispensable si le Cameroun veut atteindre le statut d’Etat émergent.

Le secteur de matériaux de construction n’est qu’un secteur parmi tant d’autres où une restriction est capitale pour permettre aux producteurs locaux d’écouler leur production afin de se refinancer grâce au produit de leur vente.
Une mission interministérielle effectuera bientôt une descende dans les entreprises des secteurs de la sidérurgie et de la métallurgie au Cameroun, pour faire un état des lieux des capacités et de la qualité de la production, apprend-on officiellement.

« C’est à l’issue de cela que nous verrons les mesures à prendre, relativement à l’esprit des orientations présidentielles en matière de contrôle des importations, tout en préservant l’industrie locale », explique Luc Magloire Mbarga Atangana, le ministre du Commerce.

Ce membre du gouvernement camerounais s’exprimait ainsi le 5 mars 2019, au sortir d’une réunion avec les opérateurs des secteurs de la sidérurgie et de la métallurgie et les associations de défense des droits des consommateurs.

En effet, apprend-on, les producteurs de tôles, clous, fer à béton… ont sollicité l’arbitrage du gouvernement, au regard des importations massives de ces produits, alors que l’offre locale est largement suffisante.

Selon les consommateurs, ces produits locaux sont boudés au profit des produits importés, à cause de leur qualité généralement jugée approximative.

Sinon c’est le fer à béton local qui a été utilisé dans les différents barrages et le nouveau pont du Wouri. Ce qui pourrait rassurer les plus septiques.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer