Politique

Cameroun – France: Biya et Macron se sont parlés

Au cours d’un entretien téléphonique, les deux dirigeants ont discuté dimanche 1er mars, selon l’AFP de la situation sécuritaire dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun.

Emmanuel Macron et son homologue camerounais Paul Biya ont échangé dimanche au téléphone sur la situation tendue dans l’ouest anglophone du Cameroun, huit jours après des propos critiques du président français.

Au cours d’un entretien téléphonique, les deux dirigeants «ont évoqué la situation sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du
Cameroun», a indiqué l’Elysée. «Ils se sont accordés sur la nécessité d’une enquête impartiale en réaction aux violences commises contre des populations civiles dans le village de Ngarbuh, dans la province du Nord-Ouest», a ajouté la présidence française. Le 22 février, M. Macron avait promis à un activiste camerounais de la BAS qui l’avait interpellé en marge d’une visite au Salon de l’agriculture de Paris, de mettre «le maximum de pression» sur M. Biya pour que cessent «des violences au Cameroun qui sont intolérables». La présidence camerounaise avait réagi en «rejetant» les «propos surprenants» d’Emmanuel Macron. Le président camerounais «est comptable de son action devant le seul peuple camerounais souverain et non devant un dirigeant étranger, fut-ce un ami», avait ajouté son secrétaire général, Ferdinand Ngoh Ngoh.

L’Elysée a précisé dimanche que les deux présidents avaient «convenus de rester en contact sur le suivi des initiatives politiques issues du grand dialogue national, en particulier la mise en place d’un statut spécial pour les régions» du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer