Cameroun – France 2019 : Les Lionnes frustrées et éliminées

Elles ont perdu le match des 8ème de finales de la Coupe du Monde contre l’Angleterre (0-3) avec la bénédiction de la VAR hier, au stade du Hainaut de Valenciennes.

Comme en 2015 au Canada, les Lionnes Indomptables du Cameroun ont été éliminées au deuxième tour de la Coupe du Monde féminine de football. Sauf que les deux éliminations se sont produites dans deux situations différentes. La Chine avait battu le Cameroun proprement par 1 but à zéro en 2015. Mais, cette année en France, le Cameroun a été battu par l’Angleterre par 0 but contre 3 dans des conditions compliquées. Ce sont des Lionnes Indomptables avec des visages fermés, l’air déçu et frustrées qu’on a vu quitter l’aire de jeu du stade de Hainaut de Valenciennes hier. Elles venaient de disputer et de perdre la partie contre les Lionnesses d’Angleterre, avec pour conséquence leur élimination de la compétition. Mais, les Camerounaises avaient le sentiment d’avoir été volées au cours de la partie au regard des clichés de ce match.

Le premier est celui de la 14ème minute de jeu, alors que les Lionnes Indomptables tiennent bon sur le terrain face à leurs adversaires. Sur un centre en retrait menaçant devant les buts d’Annette Ngo Ndom, la gardienne de buts du Cameroun, Augustine Ejangue Siliki dans l’intention d’écarter le danger, bloque la balle. Dans le feu de l’action, Annette Ngo Ndom n’a d’autre solution que de saisir du ballon. Coup franc, ordonne l’arbitre. Nous sommes dans les 5,50m des buts du Cameroun. Houghton va transformer ce coup franc indirect en but. Les Lionnes tiennent bon sur le terrain jusqu’à l’autre moment critique du match. White, l’attaquante anglaise marque un deuxième but, refusé par l’arbitre. Mais, elle convoque le VAR (Vidéo assistant Refree) et valide le but. Les Camerounaises n’y comprennent rien. Observent près de trois minutes avant de reprendre la partie.

Revenues des vestiaires, les Lionnes sont comme blessées dans leur amour propre et se montraient plus incisives sur le terrain. Sur un ballon mal dégagé par la défense anglaise, Gabrielle Aboudi Onguené, se saisissait du ballon avant d’effectuer un centre en retrait qui trouvait le plat du pied de Nchout Njoya Ajara (48ème) but. Dans l’explosion de joie des Lionnes, on lisait la détermination de celles-ci à égaliser par la suite. Encore une fois, la VAR va frapper. But annulé à la grande déception des Camerounaises. Nchout Njoya Ajara se sentant volé, fond en larmes. Ejangue Siliki aussi. Toutes les Lionnes se sentaient frustrées et ont protesté vivement. Alain Djeumfa, le sélectionneur national, va user de sa carrure de parent pour calmer ses joueuses et les convaincre de reprendre le jeu. C’était la démobilisation sur le terrain après plusieurs minutes de colère.

Dans la foulée, Alexandra Takounda, rentrée deux minutes avant, n’a pas pu concrétiser l’occasion de but face à la gardienne de buts anglaise, victorieuse du duel. Les Lionnesses anglaises ont inscrit leur 3ème but par Greenwood (58ème). Malgré les efforts fournis sur les terrains, les Lionnes Indomptables ne parviendront pas à réduire le score, jusqu’au coup de sifflet final. Les événements ayant entaché la partie n’ont pas échappé à la critique de nos confrères de l’Equipe.fr. « Coupe du Monde 2019 : le VAR s’acharne contre le Cameroun opposé à l’Angleterre » , lit-on sur le titre de l’article qui a suivi ce match.

Décidemment les matchs s’enchaînent et le VAR s’en mêle toujours. L’on se souvient que la veille, le Nigeria avait subi aussi les affres de la VAR (0-3) contre l’Allemagne. Les deux représentants de l’Afrique se sont ainsi vus éliminés par la nouvelle technologie. De quoi inspirer certains internautes : « Var = Voir l’Afrique rentrer ; VAR = Virez les Africains Rapide ment » . L’Angleterre affrontera la Norvège en quart de finales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *