Cameroun : Exploit historique, le premier avocat Mbororo émerge !

Maître Hassan Awalou BABALÉ

Dans une avancée sociétale remarquable, le Cameroun vient d’assister à l’admission du tout premier avocat issu de la communauté Mbororo. Maître Hassan Awalou BABALÉ, par son parcours exceptionnel, brise les barrières et ouvre la voie à une nouvelle ère d’inclusion dans le système judiciaire camerounais.

Un triomphe personnel et communautaire

Comme le rapporte 237online.com, l’arrêté du Ministre de la Justice, signé ce vendredi 21 juin 2024, marque l’entrée officielle de Maître BABALÉ au Barreau des Avocats du Cameroun. Cette réussite résonne bien au-delà d’une simple admission professionnelle.

« C’est un jour historique pour toute la communauté Mbororo », s’enthousiasme Alhadji Bello, leader communautaire. « Hassan n’est pas seulement devenu avocat, il est devenu un symbole d’espoir pour nos jeunes. »

Briser le plafond de verre : Un parcours semé d’embûches

Le chemin parcouru par Maître BABALÉ n’a certainement pas été de tout repos. Issu d’une communauté traditionnellement pastorale, son ascension dans le monde juridique relève presque du miracle.

Il a dû surmonter des obstacles que beaucoup auraient jugés insurmontables. Son succès remet en question bien des préjugés sur les capacités d’intégration des Mbororos.

Un pont entre deux mondes

L’arrivée de Maître BABALÉ au barreau pourrait bien révolutionner l’approche du droit pour la communauté Mbororo, souvent en marge du système judiciaire classique.

Malgré l’euphorie, des questions persistent sur la capacité de Maître BABALÉ à naviguer entre ses racines et sa nouvelle profession.

Un exemple pour la jeunesse Mbororo

Le succès de Hassan Awalou BABALÉ pourrait bien être le catalyseur d’une véritable révolution éducative au sein de la communauté Mbororo.

L’arrivée de Maître BABALÉ au barreau soulève des questions plus larges sur la représentativité au sein du système judiciaire camerounais.

Cette admission historique de Maître Hassan Awalou BABALÉ au barreau camerounais est bien plus qu’une simple réussite individuelle. Elle symbolise l’évolution d’une société camerounaise en pleine mutation, où les barrières traditionnelles commencent à s’effriter.

Comme le dit un proverbe Mbororo : « Le troupeau n’avance que si les veaux grandissent. » Aujourd’hui, c’est toute une communauté qui grandit à travers la réussite de l’un des siens.

Par Aïcha Sali pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *