Cameroun : Eximbank-Chine alloue un prêt de 83 milliards de FCA pour des travaux au barrage de Memve’ele

L’accord de ce prêt  qui va servir pour l’évacuation d’énergie électrique du barrage de Memvé’élé sera signé ce 28 février 2017 à Nyabizan dans la vallée du NTEM sous la présidence de Louis Paul MOTAZE.
C‘est ce mardi 28 février 2017 à Nyabizan, région du Sud-Cameroun que le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) Louis Paul Motaze va signer avec la Banque d’export-import de Chine (Eximbank-Chine), un accord de prêt d’un montant de 141 839 829,80 dollars US, soit environ 83 milliards de F.CFA. Un montant qui permettra de  financer le projet de construction des ouvrages d’évacuation d’énergie électrique du barrage hydroélectrique de Memve’ele mis en eau le 16 août 2016. La signature de cet accord fait suite à la signature le 11 janvier 2017, par le Président Paul BIYA, d’un décret habilitant le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire à entériner la procédure.  
Les travaux du barrage hydroélectrique de Memvé’élé ont été officiellement lancés le 15 juin 2012 par le président Paul Biya et sont tenus à bouts de bras par l’entreprise chinoise Sinohydro. Le coût global de ce projet structurant est d’environ 420 milliards de francs CFA, dont respectivement 112 milliards et 65 milliards francs CFA ont été financés par la Banque Africaine de Développement et l’Etat du Cameroun; La banque Eximbank chine a tout d’abord octroyé un prêt de 243 milliards de francs CFA au Cameroun, auxquels viennent s’ajouter 83 milliards de FCA à allouer pour la construction des ouvrages d’évacuation d’énergie électrique du barrage hydroélectrique de Memve’ele.
A coup sûr, par la signature de cette convention, l’échéance juin 2017 prévue pour être la date de la mise en service de Cet ouvrage énergétique sera respectée. Le barrage hydroélectrique de Memvé’élé débitera 200 MW, qui seront injectés dans le réseau interconnecté Sud, contribuant ainsi à réduire le déficit de production d’électricité dont souffre le Cameroun.

Romulus Dorval KUESSIE, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *