Economie

Cameroun – ENEO : Les délestages reviennent dans les régions du Nord

La société en charge de la distribution d’électricité évoque une “tension de trésorerie” l’empêchant d’approvisionner les centrales thermiques du Réseau interconnecté Nord en combustible.

La société concessionnaire du service public de la distribution d’électricité au Cameroun a démarré “des rationnements” d’énergie dans les régions reliées au Réseau interconnecté Nord (RIN) depuis dimanche 26 septembre, selon un communiqué parvenu à Energies Media ce lundi. Eneo Cameroon évoque une “tension de trésorerie” qui l’empêche de ravitailler les centrales thermiques en combustible, étant donné la faible hydraulicité du barrage de Lagdo (le niveau d’eau du barrage ayant considérablement baissé, affectant le fonctionnement régulier des turbines).
“La tension de trésorerie à laquelle doit faire face le secteur de l’électricité tient aux impayés accumulés de certaines grandes entreprises publiques, ainsi qu’au non-paiement du milliard [de F CFA, environ 1,5 million d’euros NDLR] hebdomadaire de l’Etat habituellement destiné à couvrir ces dépenses courantes”, affirme Eneo. Pour améliorer la situation, la société espère une “évolution positive” du dossier des ressources attendues de l’Etat et l’“accélération des projets d’urgence thermique/solaire” de Guider et Maroua. Sur le court terme, elle explique avoir besoin de ressources pour ravitailler régulièrement les centrales thermiques afin d’atténuer les délestages « dans une certaine mesure”.Le RIN dessert les régions du Nord, de l’Extrême-Nord et de l’Adamaoua. Il est approvisionné en énergie à partir de la centrale hydroélectrique de Lagdo et de centrales thermiques installées à Djamboutou Garoua, Ngaoundéré et Maroua.

H.N.IV

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page