Sport

Cameroun – Élections à la LFPC: Semengue et Happi au coude-à-coude

Le président sortant annonce des investissements de 200 milliards, tandis que Franck Happi son concurrent promet 1,89 milliard FCFA pour les quatre prochaines années.
Le combat est rude. Entre Pierre Semengue, président sortant de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) et Franck Happi, candidat à la LFPC par ailleurs président de l’Union sportive de Douala. 237online.com A quatre jours (28 juillet 2016 Ndlr) des élections à la tête de cette association sportive, la pression monte. Les deux principaux candidats en lice sont au coude-à-coude. Au cours d’une conférence de presse donnée le vendredi 22 juillet 2016 à Yaoundé, Franck Happi a dévoilé son projet de développement du football camerounais. La situation de la ligue étant critique, comme il le souligne, il prévoit sur le plan financier un budget de 1, 89 milliard FCFA. « Nous entendons amener la ligue à faire des économies à hauteur de 300 millions de FCFA, et lever les fonds du sponsoring à 500 millions de FCFA »,a déclaré le candidat à la LFPC. Son plan d’action, confiné dans un document intitulé « Notre cause… Votre cause » prévoit la réorganisation de l’administration. Ici le candidat a parlé de la réduction du train de vie de la ligue au niveau des charges salariales et du fonctionnement. Par la suite, Franck Happi ambitionne de normaliser les rapports avec la tutelle, de créer des partenariats avec les ligues étrangères (MLS, Premier League, et la LFP française) et utiliser des vidéos pour les sanctions à prendre a postériori. D’une manière générale, le candidat veut éradiquer la corruption au sein de la famille du football. Il faudra donc lutter pour mettre fin aux matchs truqués et à la violence dans les stades. Du reste, les ligues bénéficieront davantage de financements. En ligue 1, l’enveloppe va passer de 21 millions à 46 millions et ligue 2 de 10 millions à 25 millions, avec une augmentation prévisionnelle de 20% par saison. Sur l’arène, Happi n’a pas oublié les joueurs. Son équipe et lui prévoient des fonds de garantie pour les salaires des joueurs et des entraîneurs, des assurances individuelles des accidents joueurs et entraîneurs, renforcer la qualité des visites et du suivi médical des joueurs, les sécurisations des contrats et le respect de leur durée. Deux jours avant la sortie de Franck Happi, le général Pierre Semengue s’est livré également à la presse. 237online.com Ses ambitions reposent sur deux termes clés « Unir et bâtir ». Le programme du président s’articule autour de sept points: le financement pérenne de la Ligue, l’organisation des compétitions, la professionnalisation des clubs, l’aménagement des infrastructures, l’ouverture de la Ligue aux autres partenaires, la médecine et la gouvernance sportives. Le Général veut faire passer le nombre de club à 40, Ligue 1 et Ligue 2 comprises. « Si je suis élu le 28 juillet, beaucoup de choses vont changer dans notre football professionnel. Les clubs auront un peu plus d’argent que maintenant. J’ajouterais 500.000.000 de F CFA au budget des clubs de ligue 1, et 300.000.000 à ceux de Ligue 2 », annonce- t-il. Au sujet de la professionnalisation, Pierre Semengue entend aider les clubs à «parachever la mutation des clubs en Sociétés commerciales dotées d’un patrimoine répondant aux exigences de la CAF (siège social, terrain d’entraînement, centre de formation, infirmerie, personnel qualifié, moyens financiers importants)».

Josiane J. Ondomboe

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer