Cameroun-éducation : un deuxième trimestre à deux vitesses

Motivation et détermination pouvaient se lire sur les visages des élèves et écoliers qui ont repris le chemin de l’école au matin de ce 07 janvier 2019.

Le deuxième trimestre, l’un des plus importants du calendrier scolaire a donc débuté ce jour sur l’ensemble du territoire national. Élèves et écoliers entament ce tournant décisif de l’année avec pour but de corriger leurs différentes lacunes. Ceux qui n’ont pas été au top de leurs performances au premier trimestre auront l’opportunité de redoubler d’effort pour réussir. La reprise des cours pour ceux du primaire débute avec un brin d’espoir ; après la nomination le 4 janvier dernier d’un nouvel homme à la tête de leur département ministériel. Le vent de l’alternance a sans doute procuré une fierté singulière chez parents et enfants des grandes villes du Cameroun. L’entame de ce semestre réputé court n’a pas été effectuée avec le même entrain dans les régions à majorité anglophones en raison du climat d’instabilité qui perdure. A la veille de cette rentrée l’’armée camerounaise a déclaré avoir tué deux commandants séparatistes armés dans le Sud-Ouest, et s’emploie certainement à ramener le calme dans les rues comme dans les écoles.

Les enseignants quant à eux s’emploient à redoubler d’ardeur au travail afin d’achever les programmes, surtout pour les classes d’examen. Pour les élèves comme pour les enseignants, la formule de la réussite est connue de tous; discipline plus travail égale succès. Chacun se doit de prendre ses responsabilités.

Sandrine Egolo, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *