Cameroun: Des centaines de Boko Haram neutralisés et libération de 900 otages

Les forces de défense et de sécurité camerounaises ont mené une opération spéciale d’envergure du 26 au 28 novembre 2015 contre le groupe terroriste Boko Haram, dans les zones frontalières avec le Nigeria.
Le Ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary était comme à l’accoutumé devant la presse nationale et internationale pour donner et expliciter la position du gouvernement camerounais dont il est le porte parole. Nous vous proposons ici en intégralité sa Déclaration devant les journalistes.

Mesdames, Messieurs les Journalistes,
Je vous souhaite une chaleureuse bienvenue à cette rencontre à laquelle je vous ai conviée, pour vous entretenir sur les dernières actions menées par nos Forces de Défense et de Sécurité sur le front de guerre contre le groupe terroriste Boko Haram, dans la Région de l’Extrême-nord de notre pays.
Vous l’avez certainement appris à travers le communiqué publié par le Ministre Délégué à la Présidence de la République chargé de la Défense, les Forces de Défense Camerounaises ont mené du 26 au 28 novembre derniers, une opération spéciale d’envergure contre le groupe terroriste Boko Haram, dans les zones frontalières avec le Nigeria.
Au terme de cette opération, les unités Émergence 4 et Alpha des Forces de Défense Camerounaises, en collaboration avec le secteur militaire n°1 de la Force Multinationale Mixte de la Commission du Bassin du Lac Tchad basée à Mora, en parfaite synergie avec les Forces Nigérianes, ont permis de neutraliser et de mettre à mort plusieurs centaines de combattants du groupe ennemi, ainsi que la libération de 900 otages détenus par Boko Haram depuis plusieurs années.
Cette opération a également bénéficié de l’appui et des moyens stratégiques des services de renseignements camerounais, ainsi que de l’assistance de nos comités de vigilance.
Il s’est agi, pour le Cameroun, d’apporter une réponse appropriée aux incursions répétées de Boko Haram en territoire camerounais, partant de certains points d’appui au Nigeria et se traduisant par des actions kamikazes meurtrières, des rapts de bétails, des assassinats, parfois des prises d’otages.
Parmi les ennemis neutralisés, on compte notamment le nommé Aladji Gana, présenté comme le chef des opérations de Boko Haram dans la zone, et qui aurait été au commandement de plusieurs attaques menées contre le Cameroun.
D’importants stocks d’armements et de munitions, ainsi que des objets de propagande tels que des drapeaux djihadistes, ont été saisis au cours de ces opérations.
Des opérations de ratissage d’envergure ont été effectuées, permettant la sécurisation de cette zone frontalière sensible à partir de laquelle le groupe terroriste Boko Haram avait pris l’habitude de s’infiltrer sur le territoire camerounais, afin d’y commettre divers forfaits.
Des moyens colossaux en termes de matériels militaires, de renseignements et d’effectifs ont été mis à contribution par le haut commandement militaire du Cameroun, pour obtenir ces résultats dont le bilan impressionnant démontre une fois de plus la puissance de feu, et d’une manière générale le professionnalisme de nos Forces de Défense et de Sécurité.
La horde criminelle et sanguinaire Boko Haram vient donc là d’essuyer sans aucun doute, l’un de ses revers les plus cuisants sur le terrain des affrontements dont elle est à l’origine contre notre pays, et qui intervient à la suite de nombreux autres succès non moins importants des Forces Armées Camerounaises.
Le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA, Chef des Armées, adresse à l’ensemble des personnels des Forces de Défense et de Sécurité du Cameroun, ses sincères et chaleureuses félicitations pour leur engagement permanent, leur bravoure, leur loyauté et leur détermination sans faille à réduire à néant, le dessein criminel de l’organisation terroriste Boko Haram sur notre territoire national.
Le Président de la République adresse également ses félicitations aux populations camerounaises, pour le soutien sans réserve qu’elles continuent d’apporter à nos vaillants soldats et à nos Forces de Défense et de Sécurité, dans le combat qu’elles mènent pour la préservation de notre souveraineté et la sauvegarde des personnes et des biens installés sur le territoire camerounais.
Les félicitations et les encouragements du Chef de l’État vont aussi aux comités de vigilance mis en place sous la supervision des autorités administratives territorialement compétentes, et qui, sans céder aux manœuvres d’intimidation de ces hordes barbares, continuent d’œuvrer sans relâche et avec un engagement toujours plus renforcé auprès de nos Forces de Défense et de Sécurité, et des responsables du commandement territorial.
Je voudrais ensuite, au nom du Gouvernement, saluer le précieux soutien de la communauté internationale au Président de la République, Son Excellence Paul BIYA, ainsi qu’à la nation tout entière unie derrière son Chef, dans le combat qu’il mène contre l’une des nébuleuses terroristes les plus redoutables et les plus ignobles de l’Internationale du crime et de la terreur.
Ce soutien de la communauté internationale trouve aujourd’hui toute sa signification et toute sa légitimité, au moment où le monde entier doit faire face à des offensives toutes aussi osées, insoupçonnées que multiformes de l’action terroriste, sur des populations à la fois vulnérables et innocentes.
La mobilisation de la communauté internationale contre l’agression terroriste à l’échelle planétaire sonne à n’en point douter, comme un écho à l’appel que le Chef de l’État, Son Excellence Paul BIYA, adressait, telle une prémonition, aux dirigeants du monde entier, lors de la réception solennelle des vœux du Corps Diplomatique au début de l’année 2015. Je le cite :
« À menace globale, riposte globale. Telle devrait être la réponse de la communauté internationale et notamment de l’Union Africaine et de nos organisations régionales. (…) Il faut que l’on sache que la distance qui peut séparer un pays des zones de combat n’est pas une assurance tous risques (…) Je persiste à croire que la menace que représentent les djihadistes, Boko Haram et autres Shebabs, ne pourra être levée que par une mobilisation au niveau international. (…)», fin de citation.    
La nation camerounaise doit donc rester toujours vigilante, toujours plus unie derrière nos Forces de Défense et de Sécurité, derrière nos Institutions et derrière celui qui les incarne au plus haut niveau, à savoir le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA.
Cette éclatante victoire que vient d’enregistrer nos Forces de Défense et de Sécurité sur Boko Haram en dit certainement long sur notre détermination à briser définitivement les reins à cette horde barbare, criminelle et déshumanisée.
Je ne saurais naturellement terminer sans vous dire, à vous les professionnels de l’information, toute la reconnaissance du Gouvernement pour l’excellent travail que vous n’avez eu de cesse d’abattre, afin de jouer votre partition dans cette symphonie nationale.
Je tiens, à ce sujet, à vous transmettre toute la satisfaction de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, ainsi que son exhortation à vous voir persévérer et renforcer votre engagement auprès de cet idéal de solidarité, de citoyenneté et de responsabilité.
Je vous remercie de votre aimable attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *