Cameroun – Crise socio-politique: L’étau se resserre sur le président Paul Biya – 237online.com
Politique

Cameroun – Crise socio-politique: L’étau se resserre sur le président Paul Biya

Après la visite et la sortie du sous-secrétaire d’Etat américain charge des affaires africaines, l’Onu, Union Européen, c’est le tour de la PGA et de la haut-commissaire de l’Onu de monter au créneau contre le Cameroun.

Après le Parlement Européen, c’est au tour de la PGA (Action Mondiale des Parlementaires) de monter au créneau contre le Cameroun. L’Action Mondiale Parlementaire (en anglais Parliamentarians for Global Action ou PGA) est une organisation apolitique à but non lucratif qui rassemble environ 1400 législateurs librement élus de 140 pays démocratiques.

Elle a été fondée en 1979 à Washington sous le nom de Action parlementaire pour l’ordre mondial (en anglais Parliamentarians for World Order) et s’est engagée dans un ensemble d’initiatives concrètes visant à promouvoir la démocratie, la paix, la justice ou encore le développement durable dans le monde entier.

1xbet AFF

Pour cela, elle s’attache à in- former, rassembler et mobiliser les parlementaires. Son siège est installé à New York, à proximité de celui des Nations unie Le PGA se félicite de l’adoption de la résolution du Parlement européen sur le Cameroun et demande la libération immédiate du leader de l’opposition, le professeur Maurice Kamto, et de tous les prisonniers politiques Sur proposition de tous les groupes politiques, le Parlement européen a adopté le 18 avril 2019, lors de sa dernière session plénière de la législature 2014- 2019, une résolution pivot condamnant les violations flagrantes des droits de l’homme perpétrées au Cameroun contre des opposants et des dissidents.

La résolution condamne l’arrestation de membres de l’opposition pour des motifs politiques, à commencer par l’ancien candidat à la présidence, le professeur Maurice Kamto, éminent juriste qui a été juge à la Cour internationale de justice et membre de l’Académie de droit international de La Haye Le texte de la résolution reprend les propos de Mme Judith Sargentini (députée européenne, Pays-Bas), membre de l’APG, de Mme Barbara Lochbihler (députée européenne) et de Heidi Hautala (députée européenne) au nom du groupe des Verts, et Marietje Schaake (député, PaysBas) au nom du groupe ALDE.
Le vice-président du Parlement européen, M. Fabio Massimo Castaldo (membre du Parlement européen, Italie; membre du PGA), a coproduit le texte final au nom du groupe EFDD Le réseau mondial PGA appelle toutes les instances concernées de la communauté internationale à prendre des mesures pour rétablir la démocratie et le respect des droits de l’homme dans le respect de l’état de droit au Cameroun.

En particulier, PGA appelle l’Union africaine, les Nations unies et tous les partenaires du Cameroun, y compris l’Union européenne dans le cadre de l’accord de Cotonou révisé entre l’Afrique, les Caraïbes et le Pacifique (ACP) et l’UE, à demander au gouvernement du Cameroun de s’abstenir de s’ingérer dans l’indépendance et l’autonomie des juges et des procureurs.

L’autorité des juges et des procureurs ne doit pas être utilisée de manière à éliminer les opposants politiques au Gouvernement et à les maintenir en détention.

Au sujet de tous les acteurs politiques au Cameroun, la présidente de la PGA, Mme Margareta Cederfelt de Suède, a déclaré: « J’exhorte la Présidence de la République et tous les acteurs constitutionnels de la République du Cameroun à ouvrir une nouvelle phase de dialogue pacifique avec l’opposition politique et les groupes minoritaires en vue de susciter le renouveau démocratique dans l’intérêt de toutes communautés et personnes vivant au Cameroun. La libération immédiate du professeur Maurice Kamto montrerait clairement que la République du Cameroun est prête à être un partenaire de confiance et pacifique de la communauté internationale dans la lutte commune pour la paix, la démocratie, le développement durable et les droits de l’homme dans le respect du droit. »

Par contre madame Michelle Bachelet à plaider après du gouvernement camerounais en faveur des mesures pour réduire les tensions dans les régions en crise après une visite de travail la semaine dernière, la haut-commissaire des nations unies aux droits de l’homme, s’est félicitée de la volonté affichée par les autorités du Cameroun de rechercher des solutions à la crise dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest.

Commenter avec facebook

Source
L'Oeil d'Afrik N° 04
Tags
Afficher plus

Un commentaire

  1. Aucun vrai Camerounais fièr de l’être ne peut être entrain d’applaudir et encourager les tentatives d’annexion du grand CAMEROUN, il y a que des sataniques comme vous pour le faire ;mais tenez vous tranquilles,le CAMEROUN n’est pas cet os qu’une bande de chiens affamés veulent croquer. Le DIEU D’ABRAHAM D’ISAAC ET DE JACOB créateur de toute chose protège le CAMEROUN et tout ce que Satan et sa bande de vautours veulent en mal au CAMEROUN ne se passera point et retourne dès cet instant sur Satan, ses démons et ses vautours de serviteurs qui ont taillé leurs lois internationales de la manière qui leur permet de piller les autres pays dont le sous sol est riche. Que cela soit au nom de JESUS-CHRIST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer