Société

Cameroun – Crise anglophone : Des séparatistes ayant décapités un enseignant arrêtés

La légion de gendarmerie de la région du Nord-Ouest a présenté à la presse, ce vendredi 4 septembre 2020, des hommes suspectés d’appartenir à des groupes séparatistes.

Mauvaise journée pour une bande d’individus accusés d’avoir contribué à l’élaboration de nombreux actes crapuleux, dont le meurtre d’un enseignant, il y’a quelques mois, dans la région du Nord-Ouest qui, comme celle du Sud-Ouest, est devenu, depuis plusieurs années, le théâtre d’un carnage commis par certains compatriotes de culture anglophone qui se disent marginalisés par les francophones. Les présumés semeurs de troubles ont donc été sous les projecteurs de l’actualité dans l’après-midi du vendredi 4 septembre 2020.

Le coup de filet est le fruit d’une collaboration en parfaite synergie entre la gendarmerie de légion du Nord-Ouest et la population de la commune de Widikum (département de la Momo). « C’est l’occasion pour nous de saluer cette collaboration naissante et forte avec la population qui ne ménage plus aucun effort », déclare le commandant de la légion de gendarmerie de cette partie du pays.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page