Politique

Cameroun – Covid-19: Cavaye, l’Odontol, le Bili-bili et le Matango

Le discours du président de la Chambre basse du parlement camerounais à la rentrée hier mercredi 10 juin, aura été centré sur la pandémie qui actuellement au sévit Cameroun.

Le nœud gordien quant à lui, est le refus systématique de certains concitoyens de se plier au respect des mesures barrières. « Je voudrais en cet instant m’appesantir sur les comportements de quelques compatriotes qui continuent de faire fi des mesures barrières. Un peu comme pour défier ce dangereux virus. Il faut dire et redire, certains Camerounais sont têtus mais alors très têtus », a proclamé celui qui trône au perchoir de l’Assemblée nationale depuis 1992.

A voir de près, le natif de Mada est conscient que les Camerounais se jettent sur toutes les décoctions alcooliques et autres, espérant naïvement être à l’abri de ce terrible virus. Par-là, ils foulent au pied la prescription des mesures barrières. Il n’en est rien. Cavaye a tenu à informer ses concitoyens, dans un discours d’ouverture centré sur la Covid-19, qu’en dehors des médicaments homologués par les pouvoirs publics, il n’y a pas autre breuvage en mesure de prévenir ou de guérir du Coronavirus.

Lire aussi
Allocation d’achat des véhicules aux députés : Cavaye Yeguié et son bureau se taille la part du lion

Il a voulu de ce fait attirer l’attention des Camerounais déjà amorcés par la volonté de résister aux différentes mesures prescrites par le gouvernement, qu’ils vont doit dans le mur. Pour lui, au registre de ceux qui s’inscrivent dans cette lignée, viennent en premier lieu les consommateurs d’alcool. « L’odontol, le Bilbil, le matango et autres décoctions non homologuées, ne sauraient mettre à l’abri du Covid-19. J’invite ceux-là, à observer désormais les mesures barrières.

J’exhorte ainsi le gouvernement à sévir, afin de ramener les récalcitrants l’ordre», a sollicité Cavaye. Sévir ? Voilà le maître mot car au Cameroun, en ce qui concerne le respect des mesures barrières, il est constaté que de plus en plus, chaque citoyen en fait à sa guise au mépris des mesures prescrites. C’est ici que la demande du très honorable revêt tout son sens, « exhorter le gouvernement à sévir ».

Lire aussi
Allocation d’achat des véhicules aux députés : Cavaye Yeguié et son bureau se taille la part du lion

Léopold DASSI NDJIDJOU

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer