Cameroun – Coupures d’électricité: Un retour à la normale espéré d’ici fin juin

Le communiqué de presse parvenu à notre Rédaction.«Le ministre de l’Eau et de l’Energie, Dr Basile Atangana Kouna a présidé ce jour, 5 juin 2015 à 10 h dans la salle de conférences de son département ministériel, une session extraordinaire du comité de suivi de l’étiage 2015, regroupant les principaux intervenants dans la chaîne de la fourniture de l’énergie électrique sur l’ensemble du territoire national.
Au cours des échanges axés principalement sur les sévères perturbations observées depuis la deuxième quinzaine du mois de mai 2015, les participants ont préalablement fait le point de la situation, avant de passer en revue les conditions pluviométriques et l’état des ouvrages de production, en vue de mieux évaluer les mesures mises en œuvre par le concessionnaire de service public ENEO, à cet effet.
Deux exposés ont ponctué les débats, à savoir ceux du directeur général de KPDC sur le fonctionnement de la Centrale à gaz de Kribi et du directeur général de ENEO sur la gestion de la fourniture de l’électricité ainsi que sur le plan de production et de distribution de l’énergie électrique pour le reste de l’étiage 2015.
C’est ainsi que dans son exposé, le directeur général de KPDC a indiqué que la Centrale à gaz de Kribi fonctionne normalement et que le processus de son extension à 330 MW, décidée par le gouvernement, se poursuit malgré quelques difficultés qui pourraient induire un glissement de calendrier.
Quant au directeur général de ENEO, il a indiqué que les perturbations qui se sont traduits ces derniers jours, par des délestages, sont principalement dues à une baisse de la production hydraulique de l’ordre de 150 MW, elle-même induite par une baisse drastique des débits d’eau enregistrée dans le bassin versant intermédiaire de la Sanaga, en amont des barrages hydroélectriques d’Edéa et de Song Loulou, et accessoirement par le refus de la société Aggreko de faire fonctionner, avant son acquisition définitive en cours par l’Etat, la Centrale thermique d’urgence d’Ahala dont la production est d’au moins 60 MW.
Quelques incidents de réseaux, pourtant en baisse de 12 % par rapport à la même période en 2014, ont également été évoqués et font l’objet d’une attention particulière en ce moment par ENEO.
Au terme des échanges qui ont suivi ces exposés, le ministre de l’Eau et de l’Energie, tout en appréciant les efforts fournis par tous les acteurs dans la gestion de l’étiage 2015, s’est dit optimiste avec le léger relèvement desdits débits d’eau, suite aux pluies enregistrées dans le bassin versant intermédiaire au cours de ces deux derniers jours. Si cette tendance haussière se perpétue, a-t-il relevé, il y a lieu d’espérer un retour à la normale avant la fin de ce mois de juin 2015.
Aussi, en prenant acte de ce que les divergences qui freinent la transaction entre l’Etat et le groupe Aggreko, relativement à l’acquisition de la Centrale thermique d’Ahala, sont en passe d’être aplanies et que cette transaction devrait rapidement être bouclée, le ministre de l’Eau et de l’Energie a prescrit au directeur général de ENEO de mettre en place un programme adapté des coupures, au cas où la situation devrait perdurer et d’en faire une large diffusion auprès des populations et des usagers afin que ceux-ci apportent les aménagements utiles dans leurs modes de vie. Ce dernier devra également poursuivre les travaux de renforcement et de renouvellement des ouvrages en cours.
Enfin, le ministre de l’Eau et de l’Energie, saisit cette occasion pour saluer le sens de civisme habituel des populations et des opérateurs économiques, et les rassure de ce que le gouvernement et les acteurs concernés mettent tout en œuvre pour leur garantir un service public d’électricité de qualité.»

Fait à Yaoundé, le 5 juin 2015
[b]Le ministre de l’Eau et de l’Energie,[/b]
[b](é) Dr. Basile ATANGANA KOUNA[/b]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *