Cameroun: Comment le gouvernement va escroquer plus de 1,5 milliard de FCFA aux enseignants – 237online.com
Economie

Cameroun: Comment le gouvernement va escroquer plus de 1,5 milliard de FCFA aux enseignants

La direction générale du Budget du ministère camerounais des Finances vient d’établir une liste de 3366 enseignants du secondaire, qui seront bientôt notifiés d’un ordre de recettes.

Ces fonctionnaires du ministère des Enseignements secondaires ont perçu plus d’argent qu’il n’en fallait, au moment de recevoir leurs rappels de solde. Pourtant aucun fonctionnaire n’a idée des formules et méthodes utilisées pour faire ces calculs.

Les causes de cette erreur n’ont pas été révélées. Mais, sources officielles, l’on apprend que le groupe de travail mis en place au ministère des Finances pour effectuer des vérifications a mis en évidence un trop-perçu global d’un peu plus de 1,5 milliard de FCFA. Les enseignants crient à l’arnaque car il est inadmissible que l’erreur de certains fonctionnaire retombe sur eux. Surtout qu’il se murmure que ce trop perçu aurait été détourné sans arriver dans le compte des enseignants.

1xbet AFF

Les sommes à rembourser individuellement par ces enseignants, issus des promotions 2012 à 2018 des Écoles normales supérieures du pays (ENS), oscillent entre 12 000 et plus de 10 millions de FCFA, selon le rapport de la direction générale du Budget.

Pour rappel, au terme de la formation, les diplômés des écoles normales supérieures du Cameroun sont généralement affectés à leurs postes de travail sans salaires, parfois pendant plusieurs années. Cette réalité explique la consistance des montants que ces derniers perçoivent souvent au moment du rappel de leur solde.

Par exemple, sur la liste des enseignants invités à rembourser le trop-perçu, que s’apprête à rendre public le ministère des Finances, l’on découvre des fonctionnaires ayant reçu jusqu’à 25 millions de FCFA.

Consulter la liste ici

Commenter avec facebook

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer