Cameroun – Cinéma: Les « écrans noirs » lancent deux concours de détection des talents

Il s’agit des projets « 10 jours pour 1 film » et « ciné-livre ». Initiatives qui se situent dans la perspective de l’édition 2015 des « Ecrans noirs » qui se tient du 14 au 24 juillet prochain.

La 19eme édition du festival « Ecrans noirs » est en plein tournage. Le comité d’organisation s’active afin qu’aucune scène ne gâche l’enthousiasme des acteurs et des amoureux du 7emme art. Cette année, deux concours sont à l’affiche : «10 jours pour 1 film» et « Ciné-livre ». Les modalités de participation à ces compétitions ont été dévoilées le 27 mai 2015 à Yaoundé. Leur objectif est de dénicher, encourager et valoriser les jeunes talents.
«10 jours pour 1 film», est un atelier consacré à l’écriture de scénario et à la réalisation de trois courts métrages de moins de 7 minutes chacun en français ou en anglais. La compétition est ouverte aux jeunes acteurs ressortissants de l’Afrique Centrale (Ceeac). Jusqu’au 19 juin 2015, les dossiers de candidature sont attendus à l’adresse [email protected]. Le candidat doit remplir un formulaire d’inscription, présenter un synopsis de moins d’une demi-page, une note d’intention, un curriculum vitae du candidat scénariste ou réalisateur, et une lettre de motivation. A l’issue du concours, le meilleur court métrage parmi les 3 meilleurs sélectionnés va être réalisé avant la fin du festival, non sans recevoir le prix « Graine de réalisateur ».
Le projet Ciné-livre quant à lui s’articule autour du thème : « Adaptation des œuvres littéraires du cinéma : une source inépuisable ». L’équipe d’organisation justifie ce projet par le « paradoxe entre la faiblesse des écritures scénaristiques, mais surtout la pauvreté de la création de l’invention du récit, de l’imaginaire dans le film dit africain d’une part, et d’autre part la richesse de la littérature négro-africaine en textes originaux, pleins d’images et de personnages forts ». Pour y participer, il faut tout aussi être originaire de l’Afrique Centrale (Ceeac), être scénariste ou écrivain ayant un projet d’adaptation et désireux de se former aux techniques et à l’art d’adaptation. Le candidat ne peut que proposer un seul projet. Il doit également signifier sa motivation pour la compétition et l’intérêt qu’il en tient.
Le dossier doit comporter un résumé de l’œuvre littéraire, une lettre de motivation sur le choix de l’œuvre, un curriculum vitae soulignant particulièrement l’expérience du postulant dans le domaine, les partenaires accords éventuels de production. Et enfin un engagement à organiser la première du film fini à une édition des « Ecrans noirs », sauf dérogation express du festival. Le tout au plus tard le 30 juin 2015 à l’adresse [email protected] .
En dehors de présenter les diverses compétitions, le comité d’organisation a rendu public l’affiche officielle des « Ecrans noirs » 2015. Par ailleurs, a-t-on appris, l’entrée au festival va désormais se faire moyennant certains forfaits. Dès le 14 juillet 2015 date d’ouverture, il va falloir débourser une somme de 5000 FCFA pour accéder au lieu de l’évènement et 10 000 FCFA à la cérémonie de clôture. Or, l’abonnement pour tout le festival se chiffre quant à lui à 5000 FCFA. Autre information, les « Ecrans noirs », vont s’étendre à une vingtaine de mairies à déterminer.
En rappel, le festival international « Ecrans noirs », est-né en 1997. Il est une occasion pour les amateurs et les professionnels du 7eme art de renouer avec le film. Rencontrer des acteurs et réalisateurs vedettes du continent. S’enrichir de toutes les activités annexes développées en dehors des salles de projection (ateliers de formation, rencontres professionnelles et autres cultures) qui auront lieu au village du festival sis au Boulevard du 20 mai à Yaoundé.

Christian Djimadeu (Stg)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *