Cameroun-CAN 2019 : Mota Engil mise sur optimisme et précision - 237online.com
Economie

Cameroun-CAN 2019 : Mota Engil mise sur optimisme et précision

A quelques mois du délai qu’elle s’est fixée pour la livraison des infrastructures de la Can, l’entreprise portugaise poursuit ses travaux avec assurance.

Le stade omnisport de Roumde Adja approxime passablement l’éclat de celui de Maracaña au Brésil. Les travaux sur la pelouse seront bientôt bouclés sur ce terrain qu’il affiche déjà les couleurs d’un chef d’œuvre monumental ; c’est sans doute parce qu’il est tenu à bouts de bras par une entreprise qui jouit d’un sérieux indiscutable. Mota Engil, on se souvient, promettait le 27 septembre dernier avec la réception de certains équipements que « l’ensemble des travaux sur les pelouses seront bouclés dans quelques six semaines. » on n’est pas loin de la concrétisation de cette annonce faite par Raoul Bertrand Kouakam Mbenjo, Conseiller aux relations administratives de ladite structure.

Le gouverneur de la Région du Nord a pu témoigner de cette évolution à l’issue d’une tournée dans les différents chantiers de la CAN total 2019 au Cameroun. Conscient du désagrément que peuvent induire certaines insuffisances ou le retard, Jean Abate Edi’i a invité les responsables régionaux du ministère de Travaux publiques, de Camwater, d’Eneo de Camtel à s’assurer du bon accompagnement administratif des chantiers. L’idée est que les voies d’accès soient amènes, que les différents chantiers soient alimentés en eau et en électricité. L’inspection sera sans doute continuelle sur les travaux que réalise Mota Engil ; notamment la réhabilitation et l’extension du stade Omnisport Roumde Adja, la construction de son annexe ainsi qu’un hôtel 4 étoile de 70 chambres. Les travaux s’intensifient sur les différents sites ; Mota Engil laisse certainement sa marque au travers d’un projet grandiose dont on aura une appréciation nette dans deux mois.

Raoul Bertrand Kouakam Mbenjo, avait rassuré que les différents travaux en cours de réalisation seront mis en service en décembre. Dans l’attente du dernier coup de pinceau, les populations de Garoua se félicitent de l’impressionnant travail abattu quotidien par cette entreprise portugaise.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer