Cameroun – CAN 2016: la présidence de la République enquête sur des détournements

Ferdinang Ngo Ngo et le président Paul BIYA

Quasiment tous les compartiments de préparation de la CAN 2016 nécessitent des ressources supplémentaires. Les premières enquêtes ont commencé.
Des enquêtes diligentées par le secrétariat général de la présidence de la République (SGPR) sont en cours pour déterminer si une main malintentionnée tente de faire échouer l’organisation de la CAN 2016 par le Cameroun. 237online.com Quelques faits ont mis la puce l’oreille de Ferdinand Ngoh Ngoh. Il est revenu au SGPR que des paris sont ouverts par des bookmakers sur la tenue effective au Cameroun de la prochaine CAN féminine. Parmi les grosses mises se retrouveraient des Camerounais. De plus, il y a trois semaines, un ouvrier a été interpellé au chantier du stade omnisports Ahmadou Ahidjo sous le motif d’une tentative de sabotage des travaux. Selon des sources à la police judiciaire, il aurait avoué avoir été payé 150 000 FCFA pour provoquer un ralentissement des travaux. C’est la raison pour laquelle a présidence de la République a repris sous son contrôle la gestion et la supervision de l’ensemble des travaux préparatoires de la CAN 2016, placées sous la supervision de Ferdinand Ngoh Ngoh lui-même. Son bras séculier n’est autre que le conseiller Moger Claude Ayem. Ainsi, tous les prestataires retardataires sont immédiatement soupçonnés de participer à la manœuvre visant à empêcher l’organisation de la compétition de football féminin dans de bonnes conditions. L’entreprise de construction de la pelouse du stade municipal de Buea en a eu pour ses frais. Son promoteur a fait l’objet d’un interrogatoire serré à la police judiciaire cette semaine, où il a dû prendre un engagement ferme de terminer les travaux dans les délais impartis. Aussi le repiquage du gazon de la pelouse de ce stade d’entrainement, complètement raté dans un premier temps, a été repris. Il est constant, au regard des comptes-rendus effectués par les ministres concernés par la préparation de la CAN 2016 que les dépassements budgétaires sont la règle. Pour l’hébergement par exemple, le ministre d’Etat Bello Bouba estime le coût des travaux supplémentaires à plus de 4,7 milliards de FCFA. Mama Fouda, remerciant le Pm pour une rallonge obtenue de 76 millions, a introduit la demande d’une autre enveloppe non prévue de près de 200 millions FCFA. Le ministre de la Communication, Issa Tchiroma, a révélé que le coût du transport du matériel acquis s’élève à 600 millions de FCFA et implore l’indulgence du Minfi pour qu’il sursoie au prélèvement de diverses taxes liées à cette opération qui implique Startimes, entreprise chinoise chargée de la réhabilitation technique de la CRTV. 237online.com Le Minhdu a signalé que les contraintes sécuritaires imposées par le gouvernement ont contraint les entreprises à un recadrage des travaux qui ont induit un coût supplémentaire de près de 4 milliards de FCFA. L’ensemble des dépassements budgétaires est estimé à près de dix milliards de FCFA. Et le coup d’envoi n’a pas encore été donné.

P.N.S

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *