Cameroun - Cabale contre l’hon. Paul Eric Djomgoue: Le jeu trouble du ministre Mbarga Mboa - 237online.com
Politique

Cameroun – Cabale contre l’hon. Paul Eric Djomgoue: Le jeu trouble du ministre Mbarga Mboa

Le Député de Yaoundé II est devenu la cible de ses camarades politiques.

A quelques mois des prochaines élections locales, le département du Mfoundi est au bord de l’explosion. Yaoundé II va très mal, et le Député Paul Eric Djomgoué est l’homme à abattre. Réputé pour sa détermination et son loyalisme envers le président national du Rassemblement démocratique du peuple Camerounais (Rdpc), le parlementaire intègre et patriote risque même sa vie. Beaucoup craignent, avant l’échéance, de graves turbulences sociales et peut-être politiques au sein de cette commune aux abois, décomposée autour d’un ministre controversé et tétanisée par une guerre de leadership politique. « A Yaoundé II, le Rdpc va plus mal que jamais. Mes frères du Mfoundi disent qu’un Bamiléké ne peut plus être député à Yaoundé II. Ils ont promis d’en finir avec l’hon. Djomgoué Paul Eric. Personnellement, je condamne le tribalisme. Je leur ai demandé de laisser ce qu’ils veulent faire. Ils ont décidé de s’attaquer même au chargé de communication du cabinet parlementaire de ce membre du bureau de l’Assemblée nationale », confie une cadre du Comité central du Rdpc, visiblement en colère contre ses camarades politiques. Ce dernier ne supporte pas la montée du tribalisme qui est devenue virale à Yaoundé II. Dans cette collectivité territoriale décentralisée, la bataille du pouvoir est souvent violente. « Ce qui semble se passer, c’est qu’il y a une lutte pour se mettre en position de pouvoir », constate un analyste politique.

En clair, le précipice a été atteint depuis l’élection du Jeune Yannick Ayissi à la tête de la Mairie de Yaoundé II. Selon des informations puisées à bonnes sources, le challenger du nouveau Maire, un certain Achille Atangana, de la tribu « Tsinga » de Yaoundé II et cousin du défunt maire Luc Assamba, estimait que la mairie de cet arrondissement cosmologique est un héritage familial. A en croire ses partisans, il devrait donc remplacer son aîné de regretté mémoire. « Au départ, Achille Atangana avait été soutenu par le député Djomgoue qui le connaissait mieux. Mais il se trouve qu’à quelques jours des élections, Djomgoue l’a lâché pour soutenir Ayissi. Il s’en est suivi une immense déception du perdant qui n’a jamais digéré le fait que le député de Yaoundé II soit derrière la victoire de son rival », reconnait une source au sein de la mairie de Yaoundé II. Et d’ajouter, « encouragé par un certain Nga Kounda avide de positionnement, et sous la houlette de Achille Atangana, une chasse aux sorcières a été injustement engagé contre le Député Paul Eric Djomgoué ».

Pourtant à Yaoundé II, Paul Eric Djomgoué, fait un peu figure d’exception. Il entretient un rapport particulier avec les populations de cette localité. Il fait partie de ceux qui ont construit la victoire du Rdpc dans le Mfoundi II lors de la dernière présidentielle. Son assise financière lui permet de renforcer son parti dans cette commune largement convoitée par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc) de Maurice Kamto. « Les gens pensent que s’ils fragilisent Djomgoue, ils seront des candidats tout désignés pour le remplacer » , clame un membre du gouvernement qui a requis l’anonymat.

Qui est derrière cette cabale ?

A Yaoundé II, des noms circulent abondamment. Que ce soit Nga Kounda, Achille Atangana ou Zanga Onya (le Président de la section Ojrdpc du Mfoundi), aucune de ces personnes n’est capable d’affronter politiquement Paul Eric Djomgoué dont les états de service sont très importants et dépassent les frontières du petit arrondissement de Yaoundé II. Cependant, nos informateurs accusent certaines élites « bétis » du Mfoundi qui semblent jouer à cache –cache, alors qu’ils attisent la cabale dans l’ombre. Parmi ces forces tapies dans l’ombre, le nom de Philippe Mbarga Mboa revient de plus en plus. Aurait-il tourné définitivement le dos à son ami et Partenaire ? « Oui. Le ministre Mbarga Mboa est désormais l’ennemi juré de Djomgoue. Il agit dans l’ombre autour de nous, ordonnant à ses subordonnés de tenter de le détruire. Il veut rayer l’hon.Djomgoue de la carte politique de Yaoundé», répond un cadre du comité central du Rdpc sans hésitation. Des allégations rejetées par l’entourage social du ministre, Chargé de mission à la Présidence de la République.

Plus loin, un conseiller municipal de la mairie de Yaoundé s’est voulu plus disert sur la guerre ouverte contre le parlementaire. « La tension à Yaoundé est causée par ce membre du gouvernement. Le 18 Mai dernier, Mbarga Mboa a assisté dans la maison du parti de Yaoundé II à une rencontre politique où le Président de section n’était pas présent. Il n’a ni convié le Député Paul Eric Djomgoué , ni le maire de Yaoundé II .Plus grave encore , il ne s’est même pas référé au Sous-préfet de la localité », insiste notre interlocuteur. Il renseigne aussi que le Ministre, chargé de mission à la Présidence de la République, est en réalité un bon tribaliste. L’itinéraire et le destin de cet homme « traitre » pour les uns et « puissant » pour les autres, devient de plus de plus tortueux. « Il aurait monté le président de l’Ojrdpc contre le Député. Toutes choses qui justifient des attaquent quasi -personnelles et honteuses de ces derniers temps », apprend-t-on. Cela a également été le cas lors de la récente tournée de la Délégation permanente départementale du comité central du Rdpc le 27 juin dernier à Yaoundé II. A cette occasion où le voile s’est enfin levé sur les véritables instigateurs de la cabale contre le député du Mfoundi II, le ministre Laurent Serges Etoundi Ngoa , a apporté un démenti contre certaines attaques perfides du président de section Ojrdpc.

L’honorable Paul Eric Djomgoué, réputé Biyaiste de cœur et de sang, paye ainsi le prix de sa passion pour le Rdpc, de son indéfectible soutien à Paul Biya et surtout de ses nombreux investissements pour les populations du Mfoundi II en particulier. Phénomène irritant aux yeux de ses camarades politiques, résolus à le combattre.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer