Cameroun – BC-PME : 250 comptes bancaires déjà ouverts – 237online.com
Economie

Cameroun – BC-PME : 250 comptes bancaires déjà ouverts

Un mois après le lancement des activités de la Banque des Petites et moyennes entreprises, l’octroi des crédits n’est pas encore effectif. 
Marcelle T., est présidente d’une association de femmes dénommée «Evolution», au quartier  Ahala à Yaoundé.  Ce mardi matin (hier), elle s’est rendue au siège de la Banque camerounaise des Petites et moyennes entreprises (BC-PME S.A), située au quartier Nlongkak, près de la boulangerie centrale, pour l’ouverture d’un compte courant dont le dépôt initial s’élève à 100.000Fcfa.
« Notre association a été créée depuis 2010. Elle fonctionne normalement et a beaucoup d’argent. Vu que nous avons beaucoup de projets en cours, je suis venue ici pour ouvrir un compte afin d’y garder les millions appartenant à l’association », confie Marcelle T., avec  gaieté.
La BC-PME a en effet été mise sur pied avec pour mission principale d’accompagner et soutenir les projets des Pme, des artisans camerounais, des commerçants, des petites entreprises, des associations, des grandes entreprises, entre autres, qui y ouvrent des comptes autant qu’ils bénéficieront, auprès d’elle, des crédits bancaires afin de développer leurs affaires. D’après Félix Ghislain Oundi, chef d’agence de la BcPme à Yaoundé, « la banque finance aussi les PME afin d’augmenter la croissance économique, ce qui n’est pas le cas dans les grandes banques ».
Un mois après l’ouverture de la Bc-Pme, c’est-à-dire le 20 juillet dernier, celle-ci compte déjà  250 comptes bancaires ouverts. Il s’agit en général des comptes courants et d’épargnes, apprend-on. Cependant, l’octroi des crédits à leurs différents clients n’est pas encore possible dans la mesure où, le profil des clients n’est pas encore véritablement connu. Pour le chef d’agence, « on ne peut pas encore commencer à accorder des prêts, car, il faut d’abord observer les dépôts effectués par les clients et étudier les profils des uns et des autres », explique Félix Ghislain Oundi.
Au terme de cette échéance qui s’étend sur une durée de trois mois,  les clients qui auront la possibilité d’obtenir des prêts  pourront les rembourser avec un taux d’intérêts de 11%, montant fixé par la banque. Seulement, ce taux d’intérêt sera calculé en fonction de la somme empruntée, apprend-on d’une caissière en service dans la même structure.
Toutefois, le manque d’une culture bancaire approfondie, beaucoup plus prégnant chez les commerçants (en juge l’importante place qu’occupe l’informel dans l’économie camerounaise) sera à n’en point douter l’un des principaux freins au développement et au bon fonctionnement de cette structure. « Il y a des clients dont les projets sont  mal structurés, mais ceux-ci sollicitent quand même des financements. Chose qui n’est pas possible », regrette le chef d’agence.
La Banque camerounaise des Pme est le résultat d’une promesse faite par le président de la République, Paul Biya, en janvier 2011, lors du comice agropastoral d’Ebolowa. Elle dispose d’un capital social de 10 milliards F Cfa.

Prisca Balla (Stagiaire)

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer