Cameroun – Bandjoun station:La rencontre des univers artistiques

De manière permanente, des œuvres de nombreux plasticiens camerounais et étrangers sont exposées dans ce centre d’art contemporain.De Soly Cissé à Mamadou Cissé, en passant par Orlan, David Lynch, Gastineau Massamba, Takoudagba ou encore Fossouo, découvrez et redécouvrez quelques unes des œuvres de ces artistes plasticiens au Centre d’art contemporain Bandjoun Station, dans le département des
Hauts Plateaux, région de l’Ouest. Au total, une dizaine d’artistes plasticiens réunis au 3e étage de ce musée par le biais de leurs œuvres. Une trentaine de tableaux, fruit du doigté de plusieurs artistes, qui se combinent pourtant bien sur les différents pans de murs de la salle d’exposition. «C’est la démarche de chacun de ces artistes qui m’a attiré», indique Barthélémy Toguo, promoteur du Centre d’art contemporain Bandjoun station.
Avec la peinture, chaque artiste a son style et sa technique. A chacun ses couleurs favorites. N’empêche que tout se tient. Comme un tout indissociable. Ce qui crée, dans l’ensemble, un décor assez saisissant. La plupart des œuvres mettent l’humain au centre. Des œuvres qui donnent ainsi l’occasion aux visiteurs d’apprécier une partie de la collection de ce centre d’art contemporain. Une collection riche de plus de mille œuvres, apprend-on de Barthélemy Toguo. «Ce sont des œuvres acquises par des échanges avec d’autres artistes», indique ce dernier. S’agissant des tableaux exposés en ce moment, difficile de ne pas remarquer le triptyque de David Nash qui attise les regards.

[b]Bananes[/b]
Les trois tableaux vitrés et alignés ne passent pas inaperçus. Les couleurs aidant sans doute. Les formes aussi. Un triangle, un cercle, un carré dans des tons chauds. Du jaune, du rouge, du bleu. Des couleurs identiques à celles utilisées par le plasticien béninois Tokoudagba, (aujourd’hui décédé) sur ses quatre toiles exposées ici. Également exposées, les photographies des installations spontanées de Fossouo. Ce dernier, décédé aussi, est un artiste peu courant. Considéré comme fou par plus d’un à Bandjoun, il a pourtant retenu l’attention de Barthélémy Toguo qui a décidé de préserver son travail en faisant des photographies qu’il a encadrées et exposées.
Au travers de ces clichés, le visiteur découvre un assemblage de matériaux de récupération, des bananes jaunes et vertes, des avocats et des bambous, entre autres. Dix tableaux représentent donc le travail artistique de Fossouo. Dix tableaux disposés à même le plancher noir. A côté des tableaux, une collection de petites poupées sculptées dans du bois sont présentées dans des armoires vitrées. Inauguré le 16 novembre 2013 par la ministre des Arts et de la Culture (minac), Ama Tutu Muna, Bandjoun station se veut un espace de rencontres et d’échanges entre les artistes, les visiteurs et la communauté.

[b]Marthe Ndiang, de retour de Bandjoun[/b]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *