Cameroun anglophone: 6 gendarmes tués dans une attaque meurtrière à Eyumodjock 😢🕯️

gendarmes morts

Une terrible nouvelle endeuille une fois de plus le Cameroun. Ce jour, sur l’axe Eyumodjock-Ekok, six gendarmes dont le commandant de brigade ont été pris dans une embuscade tendue par des séparatistes présumés. Un drame qui porte à 1494 le nombre de soldats tombés depuis le début de cette crise qui n’en finit pas.

Le récit glaçant d’une attaque barbare 😱

Selon les premiers éléments recueillis par 237online.com, le convoi des forces de l’ordre a été attaqué par surprise alors qu’il circulait entre Eyumodjock et Ekok. Pris sous un feu nourri, le commandant et cinq de ses hommes ont péri sur le coup. Un acte d’une violence inouïe qui a suscité l’effroi et la consternation dans tout le pays.

L’horreur ne s’arrête pas là 😡💔

Non contents d’avoir froidement abattu ces hommes qui servaient la nation, les assaillants ont commis l’impensable. Ils ont brûlé les corps des victimes dans leur véhicule criblé de balles. Une mise en scène macabre qui en dit long sur la cruauté et la détermination des forces sécessionnistes.

Le Cameroun meurtri, en quête de paix 🙏✊

Face à cette spirale de violence qui endeuille chaque jour davantage les familles camerounaises, le temps est plus que jamais au sursaut national. Car derrière ces statistiques effroyables, ce sont des vies brisées, des veuves et des orphelins abandonnés à leur souffrance. Cette guerre fratricide est en train de détruire le tissu social de tout un pays.

Un appel à l’unité et au dialogue 🕊️🤝

En ces heures sombres, 237online.com tient à exprimer sa solidarité à l’égard des familles endeuillées et de toutes les victimes innocentes de cette crise. Mais plus que jamais, nous en appelons à la responsabilité de tous les acteurs pour faire taire les armes et privilégier la voie du dialogue. Seule une solution politique négociée pourra mettre fin à ce cycle infernal.

Le Cameroun est à la croisée des chemins. Il est encore temps de choisir la voie de la réconciliation et de la paix. Pour que le sacrifice de ces soldats et de toutes les victimes ne soit pas vain. Pour que les générations futures puissent à nouveau vivre dans un Cameroun uni et prospère. C’est le défi qui nous attend tous. Relevons-le, ensemble.

Par Stéphane Mobia pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *