Cameroun – Affaire Paul Eric KinguÃ?¨: Le procÃ?¨s avance bon train

Actualité

Le procès en appel de la condamnation à la prison à vie de Paul Eric Kinguè progresse dans le bon sens, sous l??impulsion du tribunal qui a montré sa détermination à faire apparaître la vérité.Lors de l??audience du 10 septembre passé, le responsable de la SNEC et le maire actuel de Penja avaient certifié que l??eau courante avait bien été installée à la mairie par Paul Eric Kinguè, le disculpant ainsi de tout soupçon de fraude à ce sujet.

L??audience d??aujourd??hui 21 septembre a débuté vers les 10h. Il y avait du monde : les habitués, les habitants de Njombé Penja, la presse et bien sûr la famille.L??ambiance était bonne, plus détendue qu??à l??accoutumée.Tout commence avec la déposition des témoins. C??était les maires de Mbanga et de Dibombari. Ils ont redit ce que PEK crie depuis le début : ils n??ont payé aucun franc pour avoir le Caterpillar de la mairie de Njombé-Penja !D??ailleurs dans la cour PEK nous confie qu??ils étaient comme des frères et s??étaient promis de s??entraider entre maires de communes voisines.
Avant de passer la parole à PEK, Me Manfo prendra la parole.Il dénoncera le fait que l??inculpation de PEK n??ai pas suivi la procédure normale. Il aurait fallu que le conseil de discipline budgétaire auditionne les comptes avant d??établir un constat et ensuite transmette le dossier à l??autorité judiciaire. Et Me Manfo de préciser que cette transmission aurait alors fait office de plainte.Ce qui n??a pas été le cas pour PEK.
Il lira l??expédition du procès qui condamne Paul Eric Kinguè à vie ; à la stupeur de tous, il n??est mentionné nulle part un mandat d??arrêt ou d??incarcération. Seul un mandat à payer la somme 611 000 y est écrit. Que fait alors ici Paul Eric Kinguè s??il n??est pas incarcéré ? Me Manfo de préciser qu??il se réserve le droit d??introduire une requête en libération au président du tribunal.
Dans sa plaidoirie, il évoque un contrôle du conseil de discipline budgétaire qui est venu contrôler le receveur municipal et qui n??a rien trouvé ! Et d??ajouter que les prêts querellés des engins et autres ont bien servi à ce à quoi ils étaient destinés. Il donne pour arguments la déposition des témoins qui attestent que les travaux avaient été bien faits (eau, électricité et route) mais surtout que les donateurs qui sont toujours là ne se plaignent de rien.
On aura compris, Me manfo demande une nullité de la procédure??Comme un lion il se bat, cite des cas de jurisprudence, des décisions de la cours suprême.
On aura deux suspensions de séances et au final, l??affaire est remise au jeudi 27 septembre.
KUISSU MEPHOU GERARD A L??audience en appel de PAUL ERIC KINGUE21/09/2012

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *