Cameroun – Affaire Guérandi: stupeur à Ouaga, silence à Yaoundé…





La disparition de l’ex-capitaine camerounais Mbara Guérandi, impliqué en 1984 dans une tentative de coup d’État contre Paul Biya, a été accueillie avec surprise à Ouagadougou. Mais n’a susité aucune réaction officielle du côté de Yaoundé.[pagebreak]À Ouagadougou, les révélations de Jeune Afrique sur la disparition du Camerounais Mbara Guérandi ont suscité surprise et émoi. L’ex-capitaine putschiste, qui a vécu pendant près de trente ans dans la capitale burkinabè, s’y était fait des amis, mais ceux-ci l’avaient perdu de vue depuis plusieurs années. « Il passait beaucoup de temps en Europe et aux États-Unis, on ne le voyait plus beaucoup », se souvient un conseiller de Blaise Compaoré.

Joint par téléphone, Gilbert Diendéré, le chef d’état-major particulier du chef de l’État, a déclaré n’avoir « rien à dire sur le sujet ». Le président lui-même s’était éloigné de celui qui fut pendant longtemps un ami. Parmi ses conseillers, nombreux sont ceux, même les plus proches, qui ont appris le sort réservé à Guérandi en lisant J.A. [url=http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2802p006.xml0/]…Lire l’article sur Jeuneafrique.com [/url]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *