Cameroun : Abba Alim réhabilite les plus de 50 kms de routes à Ngaoundéré

Abba Alim rehabilite les routes

Le vice-président de l’Assemblée nationale a engagé la réfection de certains axes routiers du chef-lieu de la région de l’Adamaoua.

C’est par le quartier Tongo, que Abba Alim, le vice-président de l’assemblée nationale et élu de la Vina a lancé les travaux de réfection de certains axes routiers de la voirie-urbaine de Ngaoundéré, dans la région de l’Adamaoua. Il s’agit pour le parlementaire, de refaire les routes d’une quinzaine de quartiers de Ngaoundéré. Niveleuse, compacteur et autres engins lourds sont à pied d’œuvre sur les routes de ces quartiers. Reprofilage des voies dégradées, maçonnage et curage des caniveaux voilà ce qui constitue le lot des tâches à effectuer par les ingénieurs affectés à ces travaux de réhabilitation des différents tronçons sélectionnés. Ces travaux sont financés par les fonds issus de micro-projets parlementaires et des fonds propres de l’honorable. Pour cette première phase les quartiers concernés sont Tongo, Soua Djaoro Razil, école maternelle de Tongo, Tongo-Bibar, Carrefour-Bourga, Joli-soir, Bamiyanga, Madagascar, Nord-cifan, Baladji 2, Marza, Gambara et bien d’autres quartiers de la ville. Les travaux commencés il y a une semaine devraient durer 45 jours.

Pour les populations, l’action du député de la nation est à saluer. Et celles-ci ne cachent pas leur joie sur le terrain. « Le gros problème dans notre ville, c’est l’absence de routes. En plus du fait que les voies reliant les différents quartiers ne sont pas bitumées, elles sont pour la plupart des cas dégradées et certains quartiers sont inaccessibles. Aujourd’hui, c’est un jour de fête pour nous. Nous disons merci au député Abba Alim », déclare Mohamadou Laminou, un habitant du quartier Tongo-Bibar. Un autre riverain du quartier ajoute que : « Que de distribuer du riz à la population, il a choisi d’accompagner la mairie de la ville dans la réhabilitation de la voirie urbaine. Avec les travaux engagés par le député Abba Alim, nous pensons que c’est un début de solution à l’épineux problème de la ville de Ngaoundéré qui est la route. C’est un pas vers l’amélioration de nos conditions de vie, c’est ce que nous attendons de nos élus de la nation ».

La satisfaction du maire de la ville ne s’est pas fait attendre. Il s’est rendu sur les lieux de travaux. « Nous avons été saisi par le vice-président, Abba Alim pour apporter son appui dans la réfection de certaines artères de la ville. Nous accueillons avec joie cet accompagnement de notre élu et élite. Cela vient en appui avec le cahier des charges de la mairie de la ville de Ngaoundéré », a confié Bobbo Saliou, le maire de Ngaoundéré.

Pour le député, l’amélioration des conditions de vie des populations fait partie de son engagement pris vis à vis du peuple durant sa campagne électorale. « Je vais tenir à mes promesses de campagne car ces populations m’ont donné leur voix, en retour je ferai de mon mieux et des moyens qui sont affectés pour les microprojets, pour satisfaire leurs attentes », a rassuré Abba Alim. L’honorable Abba Alim, vice-président de l’assemblée nationale conclut : « nous sommes là pour le bien de notre population. C’est elle qui nous a porté pour la représenter et trouver des solutions à ses problèmes ».

Adolarc Lamissia / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *