Economie

Cameroun : 900 milliards de FCFA pour exploiter le fer d’Akom II

Le Gouvernement Camerounais vient de signer une convention minière avec l’entreprise G STONE Ressources en vue de l’exploitation industrielle du minerai de fer d’Akom II situé dans la région du Sud, département de l’Océan.C’est par les soins du Ministre des Mines de l’Industrie et du Développement Technologique, Gabriel Dodo Ndoke et du Président Directeur Général du Groupe BOCOM, Dieudonné Bougne, que la convention a été signée ce 14 novembre 2019 à Yaoundé. Elle consacre l’entreprise de droit Camerounais G STONE Ressources comme exploitant d’une réserve de 3 km d’un prospect long de 47 km, qui regorge en moyenne 160 millions de tonnes de fer. A en croire Dieudonné Bougne, le PDG du groupe BOCOM, « le projet est financé à hauteur d’un milliards cinq cent millions de dollars soit près 900 milliards de FCFA avec le concours du Gouvernement canadien ». Sur la base d’une production mensuelle d’environ 167000 tonnes, l’entreprise entend produire 2 millions de tonnes de concentrés de fer par an, à travers une mine et une unité d’enrichissement qui portera les teneurs à 65-68%Fe.

Lire aussi
Confidentiel - Port de Douala: Macron a-t-il manœuvré pour débarquer Bolloré ?

Les concentrés de fer ainsi produits seront pour leur majorité transformés localement au sein du complexe sidérurgique que la société va construire près de la mine et elle produira pour commencer 500 000 tonnes de billettes par an, dont 150 000 tonnes commercialisées et 350 000 tonnes transformées en fer à béton. Cette manœuvre nécessite une importante main d’œuvre ; le Ministre Gabriel Dodo Ndoke rassure les officiels de G STONE Ressources qu’ils pourront compter sur la jeunesse camerounaise « Nous avons bon espoir que la jeunesse camerounaise a les moyens de saisir cette opportunité pour effectivement s’occuper.

C’est une chance pour nous parce que nous avons en ce moment un bon nombre de jeunes camerounais qui sont formés dans les métiers de la Mine ; l’occasion est bienvenue aujourd’hui de leur offrir le cadre d’exercice de leur métier. » A-t-il confié à 237online. La direction de l’entreprise adjudicataire y est favorable ; Dieudonné Bougne n’a pas caché sa volonté de contribuer à réduire la fracture du chômage et à accélérer le développement du Cameroun à travers ce projet.

Lire aussi
Cameroun: Vives tensions autour d’une parcelle de 100 000 ha à Tignère

Un peu plus de 3500 emplois directs vont être créés avec ce chantier. L’exploitation qui va durer au moins 40 ans va débuter aussitôt que G STONE Ressources aura reçu le cash back garanti du Ministère des Finances. Cette production permettra de satisfaire le tissu industriel local mais aussi le marché international grâce à la mise en place du complexe sidérurgique.

Philippe Charles Akoa

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer