CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Société

Cameroun: 73 terroristes de Boko Haram neutralisés par l’armée

Ils ont été tués dans l’attaque de plusieurs camps de l’armée.

C’est un véritable succès pour l’armée camerounaise. Des dizaines de combattants de Boko Haram ont été mis hors d’état de nuire par des éléments du Bataillon d’intervention rapide (BIR) dans l’arrondissement de Kolofata, les 23 et 24 janvier derniers. Evoluant en plusieurs groupes, les terroristes entendaient s’infiltrer en territoire camerounais pour attaquer les camps militaires de Guédérou, Wambaché, Gancé et Cheripouri. Mal leur en a pris, ils ont été accueillis royalement par les forces armées. «Nous avons été informés qu’ils allaient attaquer le camp de Guédérou. Nous en avons informé les militaires et des dispositions conséquentes ont été prises. Ils ont attaqué aux environs de 23 h. 22 d’entre eux ont trouvé la mort dans l’attaque.

Les survivants ont replié au Nigéria. Il y avait du sang partout au sol», déclare Modou Abba, membre du comité de vigilance de Guédérou. Au cours de cet assaut terroriste, un élément du BIR a été blessé au niveau du cou. Son pronostic vital n’est pas engagé selon des sources sécuritaires.

Lire aussi
Tchad: Idris Deby remets le treillis pour détruire Boko Haram

Dans la même nuit et quasiment à la même heure, les localités de Gancé, Wambaché et Cheripouri étaient également attaquées. L’affrontement de Wambaché a été le plus meurtrier. 47 terroristes ont été neutralisés. «Forte des informations en sa possession, l’armée leur a tendu une embuscade meurtrière. Ils ont perdu 47 combattants», reconnaît Modou Abba, membre du comité de vigilance de Guédérou. A Gancé ou à Cheripouri, des éléments du Bataillon d’intervention rapide en patrouille dans ces deux localités sont également parvenus à repousser les assaillants. Dans chacune de ces deux localités, Boko Haram a perdu un combattant portant au total à 73 le nombre de terroristes neutralisés par l’armée en une journée.

Lire aussi
Tchad: Idris Deby remets le treillis pour détruire Boko Haram

Ces pertes sont un sérieux coup de massue porté à la secte terroriste qui, ces derniers jours, reprenaient petitement du poil de la bête dans quelques localités de la région de l’Extrême-Nord. Villages attaqués et postes militaires incendiés rythmaient le quotidien de quelques populations. «Nous sommes engagés derrière l’armée pour la défense de la patrie. Pas plus tard que dans la journée du 25 janvier, nous avons permis l’arrestation de deux terroristes venus se ravitailler en sel et en engrais à Kolofata. Nous sommes engagés et restons vigilants», affirme Abba Gana, habitant de Kolofata.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer