Cameroun : 350 jeunes parlementaires formés au civisme et à la citoyenneté

civisme et à la citoyenneté

Le Ministère de la Jeunesse et de l’Éducation Civique (MINJEC) a lancé ce 7 février l’atelier de formation de 350 jeunes parlementaires dans le cadre de la 7ème édition du Parlement Jeunesse. Objectif : renforcer leurs connaissances du civisme et leur engagement citoyen.

C’est dans l’enceinte du Musée National de Yaoundé que le Ministre Mounouna Foutcou a procédé au lancement de cette formation destinée à 350 jeunes, dont 180 « députés » et 100 « sénateurs », venus des 10 régions du Cameroun.

Une formation en Réarmement Moral et Civique

Pendant deux jours, ces jeunes âgés de 15 à 35 ans vont suivre des modules de formation dans le cadre du programme national de Réarmement Moral et Civique (PRONEC-REAMORCE) du MINJEC.

Au menu notamment : rappel des valeurs républicaines et patriotiques, présentation des enjeux de cohésion sociale et de consolidation de la paix, ou encore sensibilisation au rôle sociétal des jeunes dans une nation plurielle comme le Cameroun.

Vers des jeunes acteurs de développement

Par cette formation suivie d’échanges avec des décideurs politiques et acteurs de la société civile, l’objectif est de « susciter l’engagement volontaire des députés et sénateurs jeunes dans les chantiers de construction de la paix » selon le Ministre de la Jeunesse.

Il s’agit aussi de leur donner les repères éthiques et civiques nécessaires pour devenir des « forces sociales transformatrices » et des « acteurs de développement » dans leurs communautés respectives, une fois leur mandat de parlementaires achevé.

La nouveauté de la « Chambre Haute Jeunes »

Cette 7ème édition du Parlement Jeunesse présentait aussi la nouveauté d’intégrer pour la première fois une représentation de la Chambre Haute à travers la présence de 100 « Sénateurs Jeunes ».

Une initiative qui vise à renforcer la culture démocratique chez cette nouvelle génération de leaders en devenir, dans un Cameroun en plein processus de décentralisation. Avec à la clef, des jeunes formés et prêts à prendre le relais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *