Cameroun : 26 manifestants condamnés dans l'affaire MRC - 237online.com
Politique

Cameroun : 26 manifestants condamnés dans l’affaire MRC

Le verdict est tombé le 11 mars dernier au tribunal de première instance de Yaoundé, Centre administratif.

26 manifestants ont été condamnés le 11 mars 2019 à un an d’emprisonnement ferme par le tribunal de première instance de Yaoundé Centre administratif. Ils sont été reconnus coupables de manifestation illégale, de trouble à l’ordre public. 11 parmi les 37 personnes jugées depuis le mois de février dernier ont été reconnues non coupables et relaxées pour faits non établis. C’est les premières condamnations dans le cadre des manifestations pacifiques organisées le 26 janvier dernier par le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Après cette décision rendue par le tribunal, le Collectif d’avocats qui assure la défense des prévenus entend faire appel de cette décision. La défense dénonce certaines violations observées autour de cette procédure pénale qui a duré environ un mois. « Les personnes ont été interpellées pour les mêmes circonstances nous ne comprenons pas pourquoi certains ont été relaxés alors que d’autres ont été condamnées », Me Hyppolite Meli.

Arrêtées le 26 janvier dernier à Bafoussam, Dschang, les 37 manifestants ont été déportés à Yaoundé où ils ont été placés en garde à vue administrative. Au total 193 manifestants interpellés à Douala, Yaoundé, Bafoussam sont encore détenus à la prison centrale et principale de Yaoundé. Le verdict du tribunal de première instance de Yaoundé, Centre administratif intervient, au moment où la Communauté internationale demande la libération des personnes détenues dans le cadre de ces manifestations organisées en janvier dernier pour dénoncer le hold-up «électoral » . Pour sa part le gouvernement du Cameroun, à travers le ministre de la Communication dénonce une ingérence de la Communauté internationale sur les affaires internes du pays. Dans une lettre publiée le 12 mars dernier dans plusieurs journaux, les leaders du Mrc inculpés par le tribunal militaire de Yaoundé d’hostilité à la patrie de rébellion et d’insurrection ont affirmé qu’ils sont les prisonniers politiques.

Commenter avec facebook

Source
Prince Nguimbous
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer