Cameroun : 17 souscripteurs condamnés dans l'affaire Mida - 237online.com
Société

Cameroun : 17 souscripteurs condamnés dans l’affaire Mida

17 souscripteurs de la Mission d’intégration et de développement pour l’Afrique (Mida) ont été condamnés à 12 mois de prison ferme.

La sentence a été prononcée le 11 mars 2019 par le tribunal de première instance de Yaoundé-Centre administratif. Cinq autres souscripteurs ont été déclarés non coupables. Ils ont été interpellés le 26 janvier 2019, alors qu’ils exigeaient le remboursement de leur épargne. Une condamnation qui survient 11 mois après la suspension des activités de cette Ong. « Ces souscripteurs réclamaient qu’on nous paye notre argent », justifie Jean Pierre, la mine dépitée.

Jusqu’à ce jour, les souscripteurs de la Mida n’ont pas encore été remboursés. Le 7 mai 2018, au moins cinq responsables de cette Ong, avaient été mis en détention à la prison centrale de Kondengui. Après la suspension des activités de la Mida par une décision du préfet de Mfoundi, les forces de maintien de l’ordre sont descendus au siège de l’Ong pour une perquisition des lieux.

C’était au quartier Ahala à Yaoundé. Officiellement, une somme de plus de 3 milliards de FCfa avait été récupérée, et un Comité de recensement et
de remboursement présidé par le préfet du Mfoundi avait été mis en place. Ce comité avait pour objectif de recenser le nombre des victimes et de trouver les moyens pour rembourser l’épargne des souscripteurs. Plus de 17 000 souscripteurs ont été enregistrés, mais jusqu’à présent, les victimes n’ont rien reçu de leurs frais de souscriptions. Joint au téléphone, Brice Bina, le chef de la cellule de communication des services du gouverneur affirme : « Nous avions déjà ressorti la liste des personnes concernées par l’opération, celle-ci est affichée à la sous-préfecture d’Efoulan. Nous attendons que des instructions nous soient données » . En attendant le remboursement des frais de souscriptions, des jeunes continuent de vivre dans le désespoir.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer