Burkina Faso: la situation est sous contrôle, aucune victime russe n’est à déplorer

Burkina Faso

La situation au Burkina Faso est sous le contrôle des nouvelles autorités, en tendant à se calmer, aucune victime n’est à déplorer parmi les Russes. C’est ce qu’on apprend d’un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères diffusé ce lundi.

« Selon les informations de l’ambassade de Russie à Abidjan, représentant nos intérêts au Burkina Faso, la situation dans ce pays africain est sous contrôle des nouvelles autorités et tend à se calmer. Aucune victime n’est à déplorer parmi les ressortissants russes se trouvant sur le territoire burkinabè », est-il indiqué dans le communiqué du ministère.

Le ministère russe des Affaires étrangères a souligné qu’il suivait attentivement l’évolution de la situation au Burkina Faso, en appelant tous les participants au processus politique intérieur à « faire preuve de retenue afin de préserver la sécurité intérieure et la stabilité économique et sociale ». Par ailleurs, le ministère espère que « les nouveaux dirigeants du pays adhèreront à la ligne visant le retour du pays à l’ordre constitutionnel ».

Un groupe de militaires a organisé un coup d’État au Burkina Faso le 30 septembre, s’emparant du pouvoir et évinçant Damiba de la présidence. Le capitaine Ibrahim Traoré est devenu le nouveau dirigeant du Burkina Faso. Il a dirigé la structure gouvernementale du pays, le Mouvement patriotique pour la préservation et la reconstruction (MPSR). Les militaires, qui ont pris le pouvoir, ont annoncé la dissolution du gouvernement du pays, la suspension de la Constitution et de toute activité politique. Sur leurs ordres, les frontières du Burkina Faso ont été fermées pour une durée indéterminée, et un couvre-feu a été instauré dans tout le pays. Comme l’a rapporté la Radio France internationale (RFI), le 2 octobre, le président Damiba a accepté de démissionner et il est parti pour le Togo.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *