International

Bonne année à tous les Kamites (africains): Ça fait 6256 ans que nos ancêtres ont inventé le calendrier

À mes frères et soeurs Kamites. Gloire et immortalité aux ancêtres méritants.

Qu’est ce que le nouvel an Kamit ?

A travers le temps nous avons vu de nombreux peuples créer leur propre calendrier à partir des observations du cycle de la nature, de leur connaissances astronomiques, des évènements socio-culturels etc
Les premiers a avoir inventé l’écriture, sont les mêmes a avoir invité le calendrier “luni-solaire”. Il s’agit du peuple dit “kamit” ou autrement dit du peuple africain (Kamit renvoit à la première désignation du peuple noir dans l’Egypte Antique).

Les kamit ont développé plusieurs autres calendriers servant a déterminer le cycle des saisons, de l’agriculture ou encore des jours de fêtes. Le célèbre historien /scientifique sénégalais Cheikh Anta DIOP souligne bien dans son ouvrage Civilisation ou Barbarie, 1981), le fait que :
«Comme pour la géométrie, les Égyptiens, ont été les inventeurs exclusifs du calendrier, celui-là même, à peine réformé, qui règle notre vie d’aujourd’hui, et dont Neugevauer dit « qu’il est vraiment le seul calendrier intelligent qui ait jamais existé dans l’histoire humaine»…
Le 19 Juillet 2018 du calendrier Grégorien, constitue pour tout Africain, le Nouvel An Kamit ou Africain.

En effet les égyptiens anciens avaient remarqué que vers le 19 juillet actuel l’étoile Sothis (Sirius) devenait visible, juste un peu avant le lever du soleil. Mais aussi que le lever héliaque de l’étoile Sothis est un phénomène plus ou moins fixe (en fait légèrement variable suivant la précession des équinoxes avec un retard de 14 jours par millénaire). Aujourd’hui avec la précession des équinoxes, le lever héliaque de Sirius a lieu le 3 août à la latitude de Memphis effectivement. Donc le premier jour du calendrier égyptien , le 1er Thot est lui mobile. Ce n’est que tous les 1461 ans que les deux coïncidaient . C’est ce que l’on nomme le cycle sothiaque.

Lire aussi
Journée mondiale de l’arthrose : Le 17 septembre dédié à la 1ère maladie rhumatologique du monde

Les années où les composantes calendaires, la crue du Nil et le lever héliaque de Sothis concordaient étaient considérées comme des années exceptionnelles et étaient célébrées avec faste, faste que l’on retrouve sur certains bas-reliefs (Temple Sethi 1er par exemple). Aussi surprenant que cela puisse paraître, il y a exactement 6254 ans que nos Ancêtres établissaient le premier calendrier de l’histoire de l’humanité. En effet, l’invention du calendrier date de 4236 avant l’an zéro du calendrier grégorien ou 4236 avant J.C (Jules-César). Le calendrier grégorien fut introduit en octobre 1582 à Rome, par le pape Grégoire 8.

Le calendrier Kamit fut le fruit de longues années de recherches d’observation et d’enregistrement des phénomènes astronomiques (cycle des étoiles) et naturels (cycles des saisons), auxquels étaient associées les périodes de semence et de récolte.

Sur cette question, en démontrant l’origine égyptienne, c’est-à-dire kamit ou africaine, du calendrier, Cheikh Anta DIOP aura balisé le terrain pour les générations futures ; il dira : « Comme pour la géométrie, les Égyptiens, ont été les inventeurs exclusifs du calendrier, celui-là même, à peine réformé, qui règle notre vie d’aujourd’hui, et dont Neugevauer dit « qu’il est vraiment le seul calendrier intelligent qui ait jamais existé dans l’histoire humaine »…

Lire aussi
Droits de l'homme: Le cas Cameroun sur la table des élus européens

« Ils ont inventé l’année de 365 jours se décomposant ainsi : 12 mois de 30 jours = 360 jours, plus les 5 jours épagomènes, correspondant chacun à la naissance d’un des dieux égyptiens suivants : Osiris, Horus, Seth, Isis et Nephtys. Ce sont ceux-là mêmes qui vont donner naissance au genre humain et inaugurer le cycle des temps historiques : Adam et Ève ne sont que les répliques bibliques tardives d’Osiris et Isis…
<< D’autre part, on sait maintenant que, en 4236 av. J.-C., les Égyptiens avaient déjà inventé un calendrier fondé sur le lever héliaque de Sothis ou Sirius (étoile la plus brillante du ciel), et dont la périodicité est de 1 460 ans >>

L’établissement d’un calendrier étant le résultat de longues observations, on peut déduire qu’au moment où les Egyptiens décident en 4236 av. J.-C. d’instituer un calendrier, ils avaient déjà observé sur une très longue période le phénomène cyclique de 1460 ans sur 2 ou 3 périodes !!!! Ce qui fait au moins une période expérimentale de 3000 ans …..)

En effet, les Égyptiens connaissaient les deux années : 365 jours et 365 jours plus un quart…
« L’année est divisée en 3 saisons de 4 mois, le mois en 3 semaines de 10 jours qui ne chevauchent pas sur les mois ; le jour en 24 heures…
« Au lieu d’ajouter un jour tous les quatre ans et d’instituer une année biss*e*xtile, les Égyptiens ont préféré la solution magistrale qui consiste à suivre ce décalage pendant 1460 ans…

Source: Synthèse de plusieurs articles.

Source
FOTSING NZODJOU, COMBATTANT DE LA LIBERTÉ.
Afficher plus

2 commentaires

  1. Pouvez-vous précisez lever héliaque de Sirius. Je comprends la définition de ce terme mais lorsque je regarde sur une carte du ciel la position de Sirius en me projetant sur le Caire dans les temps antiques ou de nos jours (logiciel Stellarium) je constate que Sirius est toujours visible et se lève chaque jour…je ne vois pas ni début ni fin de visibilité.
    Ne s’agirait -t-il pas plutôt d’alignement de Sirius avec un monument à une date précise ?
    Pouvez-vous préciser également cette période de 1460 ans. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page