Berlin a formulé des propositions pour durcir les sanctions de l’UE contre Moscou

Annalena Baerbock

L’Union européenne va durcir les sanctions contre la Russie, a annoncé lundi à la presse la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock.

« Nous allons encore une fois durcir considérablement les sanctions, et l’Allemagne a fait un certain nombre de propositions », a-t-elle déclaré.

Selon la ministre allemande, le soutien à l’Ukraine ne se limitera pas aux sanctions contre Moscou. Elle a souligné plusieurs points supplémentaires, à savoir l’aide à l’enquête sur les événements de Boutcha, pour laquelle Berlin allouera 1 million d’euros, ainsi que des livraisons supplémentaires d’armes à l’Ukraine.

« Aujourd’hui, nous examinons des systèmes d’armes qui n’ont pas encore été livrés », a déclaré Mme Baerbock.

Pour rappel, le 24 février dernier, le président russe Vladimir Poutine a annoncé la tenue d’une opération militaire spéciale en Ukraine en réponse à l’appel à l’aide des dirigeants des républiques du Donbass. Il a souligné que les projets de Moscou ne comprenaient pas l’occupation des territoires ukrainiens, l’objectif étant la démilitarisation et la dénazification du pays. En réponse, les États-Unis, l’UE, le Royaume-Uni, ainsi que plusieurs autres États ont déclaré qu’ils imposaient des sanctions contre des personnes physiques et morales russes.

Le 3 avril, le ministère de la Défense russe a rejeté les accusations ukrainiennes du meurtre de civils dans la localité de Boutcha, dans la région de Kiev. Il a rappelé que l’armée russe s’était complètement retirée de Boutcha le 30 mars, tandis que les « preuves de crimes » n’avaient fait leur apparition que trois jours plus tard, avec l’arrivée d’agents du Service de sécurité ukrainien.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *