Axe Yaoundé-Bafia: La gendarmerie nationale optimise la campagne de sensibilisation

route nationale

A l’initiative du Secrétaire d’Etat à la défense, en charge de la gendarmerie, Galax Etoga, la Brigade de prévention routière s’est déployée le week-end dernier sur la nationale n°4.

Assurer la sureté des voies de communication est l’une des attributions essentielles de la gendarmerie nationale. C’est dans ce but que la Brigade de prévention routière de la gendarmerie nationale multiplie des contrôles sur nos routes ces derniers temps. Le week–end dernier, elle s’est déployée sur la nationale n°4 et plus précisément sur l’axe Yaoundé –Bafia. Durant son périple, plusieurs automobilistes ont été interpellés pour non-respect de la limitation de vitesse, défaut de port de la ceinture de sécurité, surcharges, mauvais dépassements et quelques fois pour refus d’obtempérer.

Selon le Lieutenant Viviane Wafo Nono, du détachement « Bravo », « en cas d’infraction, une somme de 25000 Fcfa d’amende est exigée. Si l’usager riposte, celui-ci devra se faire entendre sur procès verbal au parquet de Bafia. La note est salée pour le conducteur qui opte tout de même de s’acquitter de son amende sans regimber ». Et d’ajouter, « il est important de souligner que cette opération vise à réduire le nombre d’accidents sur les grands axes routiers, et de traquer à travers le Radar qui est l’élément essentiel de cette opération. Grâce à cet appareil, l’on réussit à repérer les conducteurs d’engins qui ne respectent pas les panneaux de signalisations.

Les agents mettent un accent sur la vérification des assurances, la visite technique, la carte crise, la carte nationale d’identité … ». Pour la Brigade de Prévention routière du Secrétariat d’Etat à la Défense conduite par le Colonel Otoulou, cette opération vise à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens.

A l’initiative de Galax Etoga, le patron de la gendarmerie nationale, la mission de la Brigade de prévention déployée sur l’axe Yaoundé-Bafia le week-end dernier, a fait montre d’un professionnalisme aguerri tout au long du trajet. A chaque niveau, il était question pour l’équipe d’implémenter les mesures d’ordre général, habituellement prescrites par le Sed dont, l’éducation, la sensibilisation, la prévention des populations et des usagers de la route sur les dangers, tout en rappelant les différentes règles liées à la circulation routière. L’objectif de cette campagne est essentiellement de réduire le nombre d’accidents par l’éducation des usagers.

Aussi en ce temps des vacances, il a été aussi question pour le secrétariat d’Etat à la défense de veiller à la sécurisation des principaux axes routiers qui conduisent vers les principales agglomérations du pays. Ce d’autant plus qu’on note comme une sorte de persistance des comportements déviants (l’excès de vitesse, le non-respect des signalisations, le mauvais état technique des véhicules) sur nos routes.

En rappel, la gendarmerie nationale occupe une place prépondérante en matière de gestion des flux, dans la lutte contre l’insécurité routière, tant en termes de personnels engagés qu’en raison de la taille du réseau qu’elle contrôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *