Société

Autorité portuaire nationale : Climat de suspicion entre le Dg et les employés

Depuis hier, le personnel est soumis à une fouille avant d’accéder dans le bâtiment. Le directeur général qui prend ces mesures parle d’une découverte des « fétiches ».

Un vigile est placé à l’entrée principale du bâtiment abritant les services de l’Autorité portuaire nationale ce 15 septembre 2021. Il est environ 9h de nombreux hommes et femmes munis des sacs à main sont soumis à une fouille systématique avant d’accéder au bâtiment. Les personnes ne possédant pas les sacs pendant leur arrivée entrent librement. Une mesure qui intervient après une note de service du directeur général annonçant la découverte de ce qu’il appelle « fétiche » dans son cabinet. Quelques minutes après, un employé décide de nous raconter en face du bâtiment l’atmosphère morose qui prévaut dans cette entreprise depuis lundi dernier, le 13 septembre 2021. Les objets suspects dont l’origine reste encore inconnue ont été découverts en début de semaine sur l’une des fenêtres du cabinet du directeur général situé au premier étage et au niveau de la salle de réunion qui se trouve au quatrième étage : « Je suis arrivé ce matin au travail. J’avais mon sac à main dans lequel se trouvait mes documents de travail. Les vigiles ont ouvert ce sac et l’on vérifié avant d’accéder dans mon bureau. Les employés qui n’avaient pas des sacs n’ont pas été fouillés. On parle des fétiches qui ont été trouvés dans le cabinet du directeur général et dans la salle de réunion, je n’ai pas vu ces fétiches mais j’ai appris qu’il s’agissait d’une sorte de poudre dont j’ignore la provenance », explique un employé.

Après cette découverte « suspecte », deux premières mesures ont été prises lundi dernier par le directeur général comme l’affirme une source : « Le patron a décidé de changer les serrures des portes donnant accès dans son cabinet ainsi qu’à la salle de réunion. La semaine dernière j’ai appris que le directeur général se plaignait du mal des pieds au point où il a passé deux jours sans porter les chaussures fermées à cause de ce mal. Je ne fais pas s’il a fait un lien entre ce qu’il a trouvé dans son bureau et son mal de pieds ».

Le 14 septembre 2021, des mesures exceptionnelles et d’applications immédiates ont été rendues public dans un communiqué signé par Eboupeke Louis, le directeur général de l’Apn mentionne : « L’heure d’embauche étant de 7h30mn, l’accès à l’immeuble et dans les bureaux est interdit avant 7h sauf dérogation expresse et écrite du directeur général. Les bureaux (1er et 4ème étage) doivent dorénavant être hermétiquement fermés à la fin de la journée de travail, de lundi à vendredi au plus tard à 19h, et les agents de sécurité doivent faire la ronde de leurs étages respectifs afin de s’assurer qu’aucun agent n’est plus au bureau, sauf autorisation du directeur général. Aucun accès à l’immeuble ni aux bureaux de l’Apn n’est plus autorisé le week-end quelle que soit la raison sauf dérogation écrite du directeur général. Les agents de sécurité étant désormais postés en duo, l’un d’entre eux devra procéder systématiquement et sans discrimination aucune à la fouille de tous les sacs des agents à leur arrivée à l’immeuble autant de fois que ceux –ci sortent ».

Les mesures contestées par certains employés qui estiment que ces mesures prises par le directeur général vont favoriser le climat de suspicion entre certains travailleurs : « Nous avons appris que le directeur général a fait venir un huissier de justice pour procéder au constat. Je pense que le directeur s’est précipité à prendre ces mesures qui ne vont que perturber le climat de travail », explique un employé.
Louis Eboupeke a été nommé le 12 mai 2021 par décret présidentiel, comme directeur général de l’Autorité portuaire nationale. Il arrive aux commandes de cette entreprise suite au décès de Josué Youmba. Ce dernier est mort le 28 avril 2021 des suites de maladie. Avant la nomination de Louis Eboupeke, un dg par intérim avait été nommé le 5 mai 2021 par le Conseil d’administration. Ce dg intérimaire qui n’est autre que Simon Pierre Ediba n’avait passé que 10 jours à ce poste.

Prince Nguimbous

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page